RSS

Enseignement / apprentissage du français au primaire.

1 mars 2013

09.Bechar, A. A B B O U D

                   REPUBLIQUE  ALGERIENNE  DEMOCRATIQUE  ET  POPULAIRE.

                                      MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE.

 Télécharger le document : fichier doc Doc.Péd.C.30. Enseignement Apprentissage du français au prim

DIRECTION DE L’EDUCATION                            INSPECTION DE L’ENSEIGNEMENT

  DE LA WILAYA DE BECHAR                                  PRIMAIRE – Béchar 13 (Français)

JOURNEES  D’ETUDE

Organisées les  15 et 16  Septembre 2009

A l’I.F.P.M. (ex-I.T.E.) de Béchar.

 Objectif :     Enseignement / apprentissage du français au primaire.

Plan :

 

                 Introduction :

1-     Le nouveau système éducatif.

2-     Les horaires impartis à la discipline.

                 I – Buts et objectifs généraux :

                                  1- Objectifs de l’enseignement du français au primaire.

                                  2- Les profils de sortie.

                                  3- Les compétences à installer.

                 II – Principes méthodologiques.

                                  1- L’approche par les compétences.

                                  2- La pédagogie du projet.

                                  3- La pédagogie de la découverte.

                                  4- La démarche spiralaire.

                                  5- L’apprentissage explicite.

                                  6- La pédagogie de l’intégration.

                                  7- L’évaluation formative des compétences.

                 III – Propositions de contenus :

1-     Proposition de projets (3°AP, 4°AP et 5°AP).

2-     Proposition de séquences (3°AP, 4°AP et 5°AP).

                         ————————————————-

 INTRODUCTION :

         1- Le nouveau système éducatif :

                  L’enseignement / apprentissage de la langue française se fait en trois périodes :

                      a)- Une période d’Initiation aux apprentissages premiers  (3° année primaire) : la constitution d’un socle.

                      b)- Une période de Renforcement / Développement des apprentissages premiers (4° année primaire).

                      c)- Une période de Consolidation / Certification des apprentissages (5° année primaire).

         2- Les  horaires  impartis à la discipline :

                     - 3°AP : Trois (03) heures par semaine (réparties sur 4 séances de 45mn chacune).

                     - 4°AP : Quatre heures 30 minutes par semaine (en 3 séances de 1h30 chacune).

                     – 5°AP : Quatre heures 30 minutes par semaine (en 3 séances de 1h30 chacune).

               Observation : Une (01) séance de 45mn  de rattrapage (Remédiation pédagogique)

                                     par semaine et par classe pour la 4°AP et la 5°AP.

 

I – BUTS ET OBJECTIFS GENERAUX : 

 

         1- Objectif de l’enseignement du français au primaire :

          L’enseignement du français à l’école primaire a pour but de développer chez le jeune apprenant des compétences de communication pour une interaction à l’oral (écouter/parler) et à l’écrit (lire/écrire) dans des situations scolaires adaptées à son développement cognitif.

      Cet enseignement doit amener progressivement l’élève à utiliser la langue orale et écrite pour s’exprimer. Ainsi l’apprentissage de cette langue étrangère participe à la formation de l’apprenant en lui permettant l’accès à l’information et l’ouverture sur le monde.

2- Les profils de sortie :

                    Pour le cycle primaire, le profil de l’élève se traduit dans un OTI (Objectif Terminal d’Intégration). L’OTI exprime ce qui est attendu de l’élève au terme du cycle primaire.

                Pour chaque année du cycle, l’OII (Objectif Intermédiaire d’Intégration) définit ce qui est attendu de l’élève au terme de l’année scolaire (fin 3°AP, fin 4°AP).

         a)- Au terme de la 3°AP :

                                Pour la 3°AP, l’Objectif Intermédiaire d’Intégration sera ainsi défini :

OII : au terme de la 3°AP, mis dans une situation de communication significative, l’élève sera capable de produire un énoncé mettant en oeuvre deux actes de parole à l’oral et à l’écrit.

 

         b)- Au terme de la 4°AP :

                                   Pour la 4°AP, l’Objectif Intermédiaire d’Intégration sera ainsi défini :

        OII : au terme de la 4°AP, l’élève sera capable d’insérer, en respectant les paramètres de la situation de communication, sa production orale ou écrite dans un cadre textuel donné.

 

         c)- Au terme de la 5°AP :

                            Pour le cycle primaire, l’Objectif Terminal d’Intégration sera ainsi défini :

        OTI : au terme de la 5°AP, l’élève sera capable de produire, à partir d’un support oral ou visuel (texte, image), un énoncé oral ou écrit en mettant en oeuvre les actes de parole exigés par la situation de communication.

           3- Les compétences à installer :

 

 

 

                 a)- En 3°AP :

 

 

Domaines

Compétences de fin d’année

Composantes de la compétence

Oral / compréhension

(écouter)

Construire le sens d’un message oral en réception.

Maîtriser le système phonologique.

S’approprier le système prosodique.

Connaître les actes de parole.

Donner du sens au message oral.

Oral / expression

(parler)

Réaliser des actes de parole pertinents dans une situation d’échange.

Dire pour s’approprier la langue.

Parler de soi.

Prendre sa place dans un échange.

Ecrit / compréhension

(lire)

Lire et comprendre un texte d’une trentaine de mots.

Maîtriser le système graphique du français.

Séquentialiser la chaîne écrite.

Construire du sens.

Lire à haute voix.

Ecrit / expression

(écrire)

En réponse à une consigne, produire un énoncé mettant en oeuvre deux actes de parole.

Maîtriser les aspects grapho-moteurs du français.

Activer la correspondance phonie/graphie.

Ecrire pour répondre à une consigne d’écriture.

                   b)- En 4°AP :

 

Domaines

Compétences de fin d’année

Composantes de la compétence

Oral / compréhension

(écouter)

Construire le sens d’un message oral en réception.

Adopter une attitude d’écoute sélective.

Maîtriser le système phonologique et prosodique.

Identifier la situation de communication (qui ? à qui ?  quoi ? où ?  quand ?  pourquoi ?).

Identifier des actes de parole et leurs variantes.

Oral / expression

(parler)

Réaliser des actes de parole pertinents dans une situation d’échange.

Dire pour s’approprier la langue.

Réaliser des actes de parole prendre la parole pour s’exprimer.

Prendre sa place dans un échange pour communiquer.

Ecrit / compréhension

(lire)

Lire et comprendre un texte court (de 40 à 80 mots).

Maîtriser le système graphique du français.

Construire du sens.

Lire à haute voix.

Ecrit / expression

(écrire)

Produire un énoncé d’une vingtaine de mots pour l’insérer dans un texte.

Ecrire pour répondre à une consigne d’écriture.

Produire des répliques pour un dialogue.

Produire un texte court.

Produire une partie d’un texte documentaire.

                   c)- En 5°AP :

Domaines

Compétences de fin d’année

Composantes de la compétence

Oral / compréhension

(écouter)

Construire le sens d’un message oral en réception.

Mobiliser ses connaissances du système phonologique et prosodique.

Identifier la situation de communication.

Saisir la portée du message oral.

Oral / expression

(parler)

Réaliser des actes de parole pertinents dans une situation d’échange.

Prendre la parole pour raconter, donner un avis …

Produire un énoncé intelligible pour communiquer en réponse à une consigne, à une question.

Savoir prendre sa place dans un jeu de rôle, dans une situation conversationnelle.

Ecrit / compréhension

(lire)

Lire et comprendre un texte (de 80 à 120 mots) et développer un comportement de lecteur autonome.

Construire du sens à l’aide d’éléments   de la parataxe (silhouette, références, illustration).

Construire du sens à l’aide d’indices textuels.

Lire de manière expressive.

Ecrit / expression

(écrire)

Produire un texte d’une trentaine de mots environ, en  mettant en œuvre les actes de parole exigés par la situation de communication.

 

Produire des énoncés pour les insérer dans un cadre textuel donné.

Produire un texte en fonction d’une situation de communication.

Assurer la présentation d’un écrit.

Utiliser des ressources diverses pour améliorer sa production écrite.

II – PRINCIPES METHODOLOGIQUES :

                               Sept grands principes méthodologiques sous-tendent la nouvelle conception de l’enseignement / apprentissage du français au primaire :

        1- L’approche par les compétences :

             Il  s’agit de l’application d’une  pédagogie par les compétences  ou entrée des programmes par les compétences. Les programmes officiels sont traduits en termes de compétences à installer ((et non en termes de contenus  notionnels))

            < La compétence est un ensemble de savoirs, savoir-faire et savoir-être >.

            Cette nouvelle approche permet la libération des enseignants du carcan des programmes-contenus. Cependant, cette relative autonomie constitue aussi une très lourde responsabilité à assumer par les enseignants  dans la mobilisation des contenus adéquats.

             Les compétences à installer- à long terme – ciblent les domaines suivants :

         – Oral / réception  - Oral / production  - Ecrit / réception  - Ecrit / production.

      Les compétences ciblées se démultiplient en objectifs d’apprentissage à atteindre à moyen terme. Ces objectifs d’apprentissage se démultiplient à leur tour en objectifs spécifiques et / ou opérationnels à atteindre à court terme.

       2- La  pédagogie du projet :

                       Il s’agit de l’application d’un enseignement global de la langue française dans le cadre  du projet.

              2.1- Le projet :

                         Le programme annuel se déroule en  03 ou 04 projets ou unités d’apprentissage. Le projet est < un cadre intégrateur dans lequel les apprentissages prennent tout leur sens >. < Il se donne pour objectif l’élaboration d’une production matérielle, écrite ou orale >.

                        Cette nouvelle approche < permet à l’élève de s’impliquer dans un travail de groupe et de recherche pour la réalisation d’un objectif collectif >.

                        Le projet vise une ou plusieurs compétences à installer. Il se déroule en séquences. Un projet regroupe trois (03) séquences et il s’étale sur sept (07) à neuf (09) semaines d’apprentissage.

               2.2- La séquence :

                          La séquence est une étape d’un projet. Elle est composée d’un certain nombre d’activités de langue (des activités d’oral – des activités de lecture – des activités linguistiques – des activités d’écriture – des activités d’évaluation).

                           Ces activités de langue s’imbriquent entre elles et forment un tout finalisé dans le cadre de la séquence. La durée d’une séquence peut atteindre 06 à 13 heures environ.

                         La séquence vise un ou plusieurs objectifs d’apprentissage à atteindre. Ces derniers  convergent vers la réalisation  du projet retenu.

       3- La pédagogie de la découverte :

                 La démarche pédagogique retenue dans les programmes primaires est fondée sur  la pédagogie de la découverte. Cette dernière permet d’enclencher chez l’apprenant le processus d’apprentissage :

    – Mettre l’élève au coeur des apprentissages pour qu’il participe à la construction et à la structuration de ses apprentissages (Logique d’implication et non d’inculcation).

     - Tenir compte de l’erreur et l’exploiter pour remédier aux difficultés et insuffisances    rencontrées.

 

      4- La démarche spiralaire :

                          L’appropriation progressive des différents aspects de la langue française (oral, lecture, construction de la langue, écriture) ne se fait ni linéairement ni en < boule de neige >.

                         On adopte une progression en spirale qui permet la découverte de nouveaux aspects  et la reprise améliorée de certaines acquisitions antérieures.

       5- L’apprentissage implicite / explicite :

              En 3°AP les apprentissages linguistiques (vocabulaire, grammaire, conjugaison et orthographe)  sont abordés dans le cadre d’un apprentissage implicite.

              En 4°AP et en 5°AP les points de langue retenus font l’objet d’un apprentissage explicite. C’est en contexte et par des manipulations linguistiques (substitution, transformation, déplacement, conversion, effacement, encadrement, …) que l’élève continuera à maîtriser le fonctionnement de la langue. L’élève va apprendre à identifier et à nommer des classes grammaticales, découvrir le code de la langue et utiliser les accords pour une mise en place progressive d’une « conscience grammaticale ».

 

 

    6- La pédagogie de l’intégration :

                   La pédagogie de l’intégration fait appel à des situations d’intégration qui donnent aux apprenants l’occasion de s’entraîner, au terme d’un projet, à intégrer les acquis réalisés antérieurement.

                   L’intégration des acquis consiste pour l’apprenant, à mettre ensemble des éléments acquis séparément. Les situations d’intégration sont des situations de réinvestissement – bilan des acquisitions.

                   La situation d’intégration qui se fait à partir d’une situation problème (une consigne, exemple : < Comment faire pour éviter les accidents de circulation >) exige la mobilisation des ressources (thème, savoirs et savoir-faire) et présente des contraintes (exemple : < raconter en quatre lignes en utilisant les documents suivants >).

   7- L’évaluation formative des compétences :

                         Au cours de la réalisation du projet (au terme de chaque séquence), l’enseignant recourt à l’évaluation continue pour s’assurer de la mise en place des apprentissages à l’oral, en lecture et à l’écrit. < L’évaluation formative fait partie intégrante de l’enseignement / apprentissage > de la langue étrangère.

                           Cependant une fois les projets réalisés, il procède à une évaluation sommative pour s’assurer de la maîtrise des compétences installées. Les élèves seront évalués individuellement sur leurs compétences à l’oral comme à l’écrit. L’évaluation peut prendre la forme d’une tâche nouvelle de même niveau de complexité sur la base de critères de réussite retenus. Pour évaluer des compétences, il est nécessaire de dégager des critères d’évaluation clairs et précis.

 

                                                            Fait à Béchar, le  15 / 09 / 2009.

                                                                                           L’Inspecteur

                                                                                          A.   ABBOUD

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

Diana et Thierry |
La Coquelicote |
lilicorentin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | dididoune
| Un grain de sable dans le d...
| LUNA