RSS

La pédagogie de l’intégration.

1 mars 2013

09.Bechar

                   REPUBLIQUE  ALGERIENNE  DEMOCRATIQUE  ET  POPULAIRE.

                                      MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE.

fichier doc 41.Doc.Péd.C.22. Pédagogie de l’intégration

DIRECTION DE L’EDUCATION                        INSPECTION DE L’ENSEIGNEMENT

  DE LA WILAYA DE BECHAR                       FONDAMENTAL – Béchar 13 (Français)

JOURNEES  D’ETUDE

                                                      Octobre / Novembre  2008.

 

 

 Thème :     La pédagogie de l’intégration.

I – RAPPEL DES BUTS ET OBJECTIFS GENERAUX : 

 

         1- Objectif de l’enseignement du français au primaire :

         «  L’enseignement du français à l’école primaire a pour but de développer chez le jeune apprenant des compétences de communication pour une interaction à l’oral (écouter/parler) et à l’écrit (lire/écrire) dans des situations scolaires adaptées à son développement cognitif.

      Cet enseignement doit amener progressivement l’élève à utiliser la langue orale et écrite pour s’exprimer. Ainsi l’apprentissage de cette langue étrangère participe à la formation de l’apprenant en lui permettant l’accès à l’information et l’ouverture sur le monde ».

2- Les profils de sortie :

                    Pour le cycle primaire, le profil de l’élève se traduit dans un OTI (Objectif Terminal d’Intégration). L’OTI exprime ce qui est attendu de l’élève au terme du cycle primaire.

                Pour chaque année du cycle, l’OII (Objectif Intermédiaire d’Intégration) définit ce qui est attendu de l’élève au terme de l’année scolaire (fin 3°AP, fin 4°AP).

         a)- Au terme de la 3°AP :

                                L’Objectif Intermédiaire d’Intégration est défini :

« Au terme de la 3°AP, mis dans une situation de communication significative, l’élève sera capable de produire un énoncé mettant en oeuvre deux actes de parole à l’oral et à l’écrit ».

 

         b)- Au terme de la 4°AP :

                                   L’Objectif Intermédiaire d’Intégration est défini :

        «  Au terme de la 4°AP, l’élève sera capable d’insérer, en respectant les paramètres de la situation de communication, sa production orale ou écrite dans un cadre textuel donné ».

 

         c)- Au terme de la 5°AP :

                            L’Objectif Terminal d’Intégration est défini :

        «  Au terme de la 5°AP, l’élève sera capable de produire, à partir d’un support oral ou visuel (texte, image), un énoncé oral ou écrit en mettant en oeuvre les actes de parole (faits de langue fondamentaux) exigés par la situation de communication ».

II – DEFINITIONS :

 

1-   La pédagogie de l’intégration :

                           Dans une perspective communicative, la pédagogie de l’intégration est une démarche qui consiste à mettre ensemble (intégrer et non  juxtaposer) des éléments (savoirs, savoir-faire, savoir- être) acquis séparément.

                           L’intégration est une opération individuelle : c’est à l’élève de mobiliser ses acquis pour résoudre telle ou telle situation-problème (sous forme de production orale ou écrite).

                2- Les niveaux de concrétisation : (d’application)

                                  La pédagogie de l’intégration se concrétise à deux niveaux :

                                a)- Au niveau de l’articulation des compétences (Approche par lescompétences) et des contenus à l’oral, en lecture, en apprentissages linguistiques et à l’écrit dans le cadre d’un projet. Le projet est < un cadre intégrateur dans lequel les apprentissages prennent tout leur sens >. < Il se donne pour objectif l’élaboration d’une production matérielle, écrite ou orale >.

                                 b)- Au niveau de l’évaluation des compétences visées et des acquis : L’apprenant est-il capable d’intégrer les acquis pour résoudre une situation-problème ?

                                 La pédagogie de l’intégration repose sur le principe de l’alternance entre

-         situations didactiques

-         situations d’intégration.

                3- Situations didactiques et situations d’intégration :

                         a)- Situations didactiques : ou situations d’enseignement / apprentissage.

                                      Ce sont des moments d’installation et de développement des différentes compétences visées (par le programme officiel) lors des différentes activités de langue qui constituent les séquences d’un projet.

                         b)- Situations d’intégration : ou réinvestissement-bilan.

                                    Ce sont des moments de réinvestissement (et non restitution) des acquis à la fin d’un projet.

III – OBJECTIFS D’UNE SITUATION D’INTEGRATION :

1-    Donner à l’apprenant l’occasion de s’entraîner, au terme d’un projet, à mobiliser les acquis réalisés antérieurement (savoirs, savoir-faire et savoir-être).

2-    Apprendre à l’élève à intégrer (Organiser / articuler) les différents acquis pour résoudre une situation-problème pour exercer la compétence visée.

3-    Evaluer le niveau de développement de la compétence visée : L’apprenant est-il compétent ?

4-    Réguler la progression des apprentissages : Apporter les remédiations nécessaires.

IV-  CONSTRUCTION D‘UNE  SITUATION D’INTEGRATION :

             La construction d’une situation d’intégration passe par les étapes suivantes :

1-    Identifier la compétence communicative  (Exemples : raconter, décrire, expliquer, informer, …)  à faire exercer par l’apprenant.

2-    Recenser les objectifs d’apprentissage à faire intégrer : les acquis (savoirs, savoir-faire et savoir-être) réalisés antérieurement en situations didactiques.

3-    Choisir une situation-problème : une situation de communication  appropriée en relation avec la compétence visée et le thème du projet.

4-     Rédiger les modalités de réalisation : formulation de la consigne d’écriture. La formulation de la consigne doit préciser :

 

 

          a)- L’objet exact de la production (le thème).

          b)- Le type de texte à produire.

          c)-  La situation de communication : la tâche à accomplir (ce que l’élève doit faire).

          d)- Les ressources matérielles (document, affiche, dépliant, …) et / ou  les ressources linguistiques (moyens linguistiques, boîte à outils, …) à utiliser.

           e)- Les contraintes posées : le volume de la production (exemples : nombre de lignes, nombre de phrases, nombre de conseils à donner, …).

TRAVAUX DE GROUPES :

 

Atelier N° 01 :   Analyse d’une situation d’intégration. 

-         Identifier la compétence communicative visée.

-         Recenser les objectifs d’apprentissage à intégrer.

       «  Pour célébrer la Journée Mondiale de l’eau, le 22 mars, et sensibiliser les élèves  à la préservation de  cette ressource, le Directeur de l’école fixe une affiche intitulée         < Robinet mal fermé >. A cette affiche, il manque un texte.

      – Tu dois  rédiger le texte qui accompagnera cette affiche. 

      – Le texte rédigé (une vingtaine de mots) comportera au moins trois conseils pour lutter contre le gaspillage de l’eau ».

Atelier N° 02 : Analyse d’une consigne d’écriture (Dégager et Commenter).

                                      a)- L’objet exact de la production (le thème).

                                          b)- Le type de texte à produire.

               c)-  La situation de communication : la tâche à accomplir.

               d)- Les ressources matérielles et / ou  linguistiques proposées.

               e)- Les contraintes posées.

    « C’est la Journée de l’arbre. A cette occasion, écris un texte de quatre à cinq  phrases pour donner tous les bienfaits de l’arbre. Pour cela, tu utiliseras le présent de l’indicatif et la 3° personne du singulier. Tu choisiras des mots dans le tableau suivant : ombre – bois – oxygène – fruits – désert – forêt – incendie – // – stopper – apporter – reboiser – couper – planter –  arroser ».

 

 

Atelier N° 03 : Construction d’une situation d’intégration pour une 4°AP.

Support : Projet N° 01 «  Réaliser une affiche pour la fête de l’inter-écoles ».

Atelier N° 04 : Construction d’une situation d’intégration pour une 5°AP.

Support : Projet N° 01 «  Elaborer une fiche de lecture pour le catalogue de la bibliothèque ».

                                                             Fait à Béchar, le  09/ 10 / 2008.

                                                                                                 L’ I.  E.  E.  F.

                                                                                                A.   ABBOUD

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

Diana et Thierry |
La Coquelicote |
lilicorentin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | dididoune
| Un grain de sable dans le d...
| LUNA