RSS

La séance de « préparation à l’écrit ».

1 mars 2013

09.Bechar, A. A B B O U D

Télécharger tout le document :fichier doc 29.Doc.Péd.C.10. Préparation à l’écrit

DIRECTION DE L’EDUCATION                         INSPECTION DE L’ENSEIGNEMENT 

 DE LA WILAYA DE BECHAR.                      FONDAMENTAL  -  BECHAR 13 (Français).

L’Inspecteur de l’éducation et de l’enseignement

                                         fondamental de la langue française.

 N° :165 / 2007 / 2008                                                       Au

Personnel enseignant du français (pour EXECUTION).

                                    S/C de

                                            Mesdames et Messieurs les chefs d’établissements

                                     Des Daïras de Béchar, Kénadsa, Béni Ounif, Lahmar, Taghit et Igli

                                        (pour SUIVI).

 Objet : La séance de « préparation à l’écrit ».

 

I- CARACTERISTIQUES   DE   L’ACTIVITE :

Il s’agit de l’introduction d’une autre forme d’activité écrite intitulée « préparation à l’écrit » qui entre dans le cadre de l’apprentissage évolutif de l’expression écrite (prolongement du processus rédactionnel).

C’est une séance précédant l’expression écrite proprement dite. Il s’agit d’un travail collectif / individuel à faire sur les cahiers d’essais portant sur la construction textuelle (apprendre à construire des textes).

En fonction du niveau des apprenants, on peut prévoir un ou deux exercices (voir liste) à la fois ayant une relation thématique et stratégique avec le texte à produire en expression écrite. Comme, on peut prolonger  cette activité par un travail à faire hors de la classe.

L’enseignement / apprentissage de l’écrit ne doit pas être considéré comme un moment précis dans une unité didactique : il faut introduire dans  le dossier de langue un apprentissage évolutif de l’expression écrite.

 

II- OBJECTIFS  GENERAUX :

  1. Apprendre à l’élève à construire des textes cohérents et cohésifs  car on apprend à écrire en écrivant.
  2. Apprendre à l’élève à rédiger un brouillon, à le raturer pour  corriger ses erreurs ou à le reformuler selon les directives du maître (réhabilitation du cahier d‘essais).
  3. Initier les apprenants aux spécificités de l’écriture des énoncés.

 

III- EXERCICES  PROPOSES :

Voici une liste non exhaustive de quelques  exercices proposés qui entrent dans  le cadre de la  préparation à l’écrit. Les enseignants sont appelés à faire une sélection et un classement

des exercices  susceptibles d’être travaillés en classe.

  1. 1.     -Mise en ordre des vignettes d’une bande dessinée (B.D.).
  2. 2.     -Passage d’une histoire racontée ou lue à une série de dessins (B.D).
  3. 3.     -Dégager le plan d’organisation d’un texte lu (récit, dialogue,….)
  4. 4.     -Sélectionner des éléments pertinents dans une phrase ou un petit texte.
  5. 5.     -Enrichissement de la phrase par des expansions :

- Les compléments de circonstance (compléments de la phrase).

- Les qualifiants (adjectif qualificatif, complément du nom).

  1. 6.     -Exercice de fléchage : à partir de mots classés en colonnes, former des phrases et /    ou un petit texte.
  2. 7.     -Mise en ordre des énoncés donnés en désordre pour reconstituer un paragraphe d’un texte lu.
  3. 8.     -Question à choix multiple (Q.C.M) : une question avec une série de réponses plus ou moins acceptables. Trouver la bonne réponse.
  4. 9.     -Hiérarchisation des informations données pour élaborer un paragraphe cohérent.
  5. 10.    -Ordonner des phrases par l’emploi des articulateurs logiques :

D’abord …..       Ensuite…..        Puis…..       Enfin…..

  1. 11.        -Remise en ordre des répliques d’un dialogue.
  2. 12.        -Exercice de ponctuation : les signes essentiels (le point, le point d’interrogation, la majuscule, la virgule).
  3. 13.        -Proposition de contenus linguistiques à des bulles d’une B.D. et / ou proposition de légendes (à mettre sous des dessins).
  4. 14.        -Mise en forme d’un petit récit à partir d’indices linguistiques et d’indice extra-linguistiques (dessins, schémas,..).
  5. 15.        -Passage d’une série de phrases nominales à une série de phrases verbales pour obtenir un texte cohérent.
  6. 16.        -Comment éviter la répétition dans un énoncé en employant :

- Les substituts grammaticaux (pronoms personnels, relatifs).

- Les substituts lexicaux (exemple : Mowgli / le petit enfant / le garçon).

  1. 17.        - Exercice de transformation : réunir deux ou trois propositions en une seule phrase simple (ou vice-versa).
  2. 18.         -Comment utiliser la conjonction de coordination ET dans :

- une énumération d’objets

- une suite de verbes (dans un récit).

  1. 19.         -A partir d’un stock de formulations données, choisir l’expression linguistique appropriée à tel ou tel acte de parole demandé.
  2. 20.         -Produire les différentes formulations possibles d’un même acte de parole (ex : demander une information).
  3. 21.        -Répondre à un questionnaire (une série de questions enchaînées et graduées).
  4. 22.       -Produire un dialogue à partir d’un canevas de jeu de rôles. (Exemple : dans un magasin de vêtements. A est un client. B est le vendeur. Fais- les parler.

-         A salue B.

-         B répond et demande à A ce qu’il veut.

-         A veut savoir le prix de la veste exposée dans la vitrine.

-         B répond et demande à A de l’essayer.

-         A remercie et prend congé de B.

  1. 23.        -Elaboration collective d’un résumé d’un texte lu.
  2. 24.        -Elaboration collective d’un article de presse (fait divers), d’une recette de cuisine, d’une annonce,….
  3. 25.        -A partir de coupures de journaux, découper des mots ou des expressions et former (par collages) des petits énoncés.

OBSERVATION :

Les exercices choisis  doivent être mentionnés sur la progression du projet.

 Fait à Béchar, le 10 / 11 / 2007

                                                            L’I.  E  .E.   F.

                                                            A.   ABBOUD

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

Diana et Thierry |
La Coquelicote |
lilicorentin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | dididoune
| Un grain de sable dans le d...
| LUNA