RSS

L’emploi des prépositions « de – à » devant le complément du nom (ex : un verre de thé – un verre à thé) >

5 mars 2013

13.Tlemcen, Orthographe

IV- ORTHOGRAPHE : < L’emploi des prépositions « de – à » devant le complément du

                                                            nom (ex : un verre de thé – un verre à thé) >

Exercice N°1 : Complète par « à » ou « de » :

-         Un verre plein d’eau : est un verre……..eau.

-         Un verre qui sert pour l’eau : est un verre……….eau.

-         Une tasse pleine de café : est une tasse……….café.

-         Une tasse servant au café : est une tasse………café.

-         Une boite pleine de gâteaux : est une boite…………. gâteaux.

-         Une boite servant aux gâteaux : est une boite……….. gâteaux.

 

Exercice N°2 : Trouve la bonne question.

Maman propose du café à son invitée.

Quelle question lui pose –t-elle ?

-         Voulez – vous une tasse à café ?

-         Voulez – vous une tasse de café ?

 

 

 

 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

4 Réponses à “L’emploi des prépositions « de – à » devant le complément du nom (ex : un verre de thé – un verre à thé) >”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    Les compléments d’appartenance sont introduits par de ou par à selon la nature du complément.
    De avec les noms

    Quand le complément est un nom ou un pronom, autre qu’un pronom personnel, la préposition est de.
    Les affaires de Madeleine sont rangées.
    Il faut tenir compte de l’avis de la secrétaire et de ceux qui la soutiennent.
    On entend fréquemment la préposition à au lieu de de, sans doute par analogie avec la construction verbale (Les affaires sont à Madeleine). Cet emploi n’est pas admis par le meilleur usage et mieux vaut l’éviter dans un style soigné.
    Le beau-frère de sa sœur est le père d’Antoine (et non le beau-frère à sa sœur est le père à Antoine).
    À avec les pronoms

    Quand le complément est un pronom personnel, on emploie à.
    C’est une habitude à elle et vous ne la changerez pas.
    On emploie également la préposition à pour introduire un complément qui sert à rappeler, à renforcer un déterminant possessif précédemment exprimé.
    Il ne se contentera jamais de leur langue de bois à tous ces officiels (à tous ces officiels renforce le déterminant leur qui montre déjà le lien d’appartenance entre la langue de bois et tous ces officiels).

  2. Artisans de l'ombre Dit :

    je voudrais savoir comment employer les prépositions « à » ou « de » dans la tournure d’une phrase comme:
    « être impossible + à + infinitif » ou « être impossible + de+ infinitif » ?
    Est-ce que « à » et « de » sont interchangeables dans cette tournure ? Des règles régissent-elles ces emplois? Le contexte d’emploi est-il essentiel?

  3. Artisans de l'ombre Dit :

    - Si le « c’ » peut être remplacé par « cette chose, ou ce truc », il faut employer la préposition « à ».
    - Si le « c’ » peut être remplacé par « il » (pronom impersonnel), il faut employer la préposition « de ».
    - Cette chose (= c’) est impossible à savoir ;
    - Il (=c’) est impossible de savoir (cette chose) ; Il est impossible de travailler dans ces conditions.

  4. Artisans de l'ombre Dit :

    Peut-être dans la nature du sujet :
    - Sculpter est difficile à faire ;
    - Mentir est difficile à cacher ;
    - Ta barbe (ou elle) est difficile à tailler ;
    - Georges (ou il) est difficile à comprendre.
    Sujets impersonnels, ou présentatifs de mise en valeur (il = pronom impersonnel) :
    - Il est/c’est difficile de sculpter ;
    - Il est/c’est difficile de cacher son mensonge ;
    - Il est/c’est difficile de tailler ta barbe ;
    - Il est/c’est difficile de comprendre Georges.
    L’emphase se construirait encore autrement (il et elle = pronoms personnels) :
    - Il est difficile à cacher, ton mensonge ! ;
    - Il est difficile à comprendre, Georges ! ;
    - Elle est difficile à tailler, ta barbe !

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

Diana et Thierry |
La Coquelicote |
lilicorentin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | dididoune
| Un grain de sable dans le d...
| LUNA