RSS

Emploi des pronoms relatifs QUI – QUE

Emploi des pronoms relatifs QUI – QUE  dans 13.Tlemcen pronom-relatif-300x139MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE.

DIRECTION DE L’EDUCATION               INSPECTION DE L’EDUCATION

DE LA WILAYA DE TLEMCEN       ET DE L’ENSEIGNEMENT FONDAMENTAL

Circonscription : Remchi (Français).

10/10/2000.

T H E M E :

Exercices écrits – 6°A.F.

(Ancien système)

 

TRAVAUX DE RECHERCHE EFFECTUES PAR :      SOUS LA DIRECTION DE :

Les enseignants (es) de français.                                M. ABBOUD  Abdelmalek

                                                                                        (I.E.E.F. de français)

II – GRAMMAIRE :   « Emploi des pronoms relatifs QUI – QUE ».

         Exercice N°1 :                J’évite la répétition avec Qui : 

-         Robinson cueille des raisins. Ces raisins sont murs.

Robinson cueille des raisins qui sont murs.

-         Robinson cherche de l’eau .Cette eau est douce.

-         Il trouve une plante. Cette plante sert à faire du pain.

-         Robinson conservait des fruits. Ces fruits sont sucrés.

 

       Exercice N° 2 :                J’évite la répétition avec QUE.

                                         

-         Robinson trouve une plante. Il ne connaît pas cette plante

Robinson trouve une plante qu’il ne connaît pas.

-         Robinson cueille des fruits. Il mange ces fruits.

-         Il trouva un melon. Il coupa ce melon avec son couteau.

-         Je plante quelques tiges. Je ne connais pas ces tiges.

 

 

 

 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

4 Réponses à “Emploi des pronoms relatifs QUI – QUE”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    Les fonctions des pronoms relatifs
    1. Rappel
    2. Deux formes de pronoms relatifs
    a. Des formes simples
    b. Des formes composées
    3. L’accord dans la proposition…

    Objectif : identifier les pronoms relatifs et leurs fonctions dans la subordonnée relative.

    Les pronoms relatifs introduisent une proposition subordonnée relative. Ils représentent un nom ou un pronom de la proposition principale, appelé antécédent.
    1. Rappel
    Les pronoms relatifs ont une fonction dans la proposition subordonnée relative. Ils peuvent être : sujet, complément d’objet direct ou indirect, complément circonstanciel, complément du nom, attribut du sujet.
    Ex. : Paul a déjà lu le livre que Marie lui a donné.
    « Que » est COD du verbe a donné.
    2. Deux formes de pronoms relatifs
    a. Des formes simples
    Les formes simples sont qui, que, quoi, dont, où.
    Elles varient selon la fonction occupée par le pronom relatif dans la proposition subordonnée relative.

    Attention ! Pronoms relatifs et pronoms interrogatifs
    Les formes qui, que, quoi peuvent aussi être des pronoms

  2. Artisans de l'ombre Dit :

    es pronoms relatifs
    Les pronoms relatifs sont des mots qui servent à établir une relation entre un nom ou un pronom qu’ils représentent (l’antécédent) et une proposition dite subordonnée relative.

    · Les pronoms relatifs permettent de faire une phrase plus longue tout en évitant de répéter un nom :
    J’aime ce livre.
    Ce livre est bien écrit.

    J’aime ce livre, qui est bien écrit.

    · Le pronom relatif prend le genre et le nombre de son antécédent :
    La pomme que j’ai mangée était très bonne.
    Que est un pronom relatif.
    Que est féminin singulier (parce que son antécédent est le mot pomme, qui est féminin singulier).
    Que est complément d’objet direct de ai mangée.
    Le participe passé mangée s’accorde avec le COD que.

    · Les pronoms relatifs qui, que, quoi, dont, où sont invariables.

    · Le pronom relatif lequel varie en genre et en nombre en fonction de son antécédent : lequel, laquelle, lesquels, lesquelles

    · Le pronom relatif lequel se combine avec les prépositions à et de au masculin singulier et pluriel, ainsi qu’au féminin pluriel (mais pas au féminin singulier) :
    auquel
    à laquelle
    auxquels
    auxquelles
    duquel

    de laquelle

    desquels

    desquelles

    · Le pronom relatif est généralement placé immédiatement après son antécédent, mais pas dans cette phrase :
    Ton ami est là qui attend.

    ami est l’antécédent

    · Contrairement à l’anglais, le pronom relatif est toujours exprimé en français :
    La maison que j’ai achetée a été construite l’année passée.

    the house [that] I bought

    relative insérée et non insérée
    · La proposition relative peut suivre immédiatement la proposition principale :
    J’ai vendu la bicyclette dont je ne me servais plus.
    J’ai vendu la bicyclette
    proposition principale
    dont je ne me servais plus

    proposition subordonnée relative

    · La proposition relative peut aussi être insérée [inserted] dans la proposition principale :
    La bicyclette que j’ai vendue ne me servait plus.
    La bicyclette … ne me servait plus
    proposition principale
    que j’ai vendue

    proposition subordonnée relative insérée dans la principale

    déterminative et explicative
    La subordonnée relative peut être déterminative et elle peut être explicative.

    · La subordonnée relative déterminative (ou restrictive) restreint le sens de l’antécédent et sa suppression modifie profondément le message.
    La déterminative n’est pas séparée de l’antécédent par une virgule.
    Le prix d’entrée est de 2 $ pour les personnes qui ont 65 ans ou plus.

    · La subordonnée relative explicative (ou non restrictive) ne restreint pas le sens de l’antécédent et sa suppression ne modifie pas vraiment le message.
    L’explicative insérée dans la principale est souvent précédée et suivie d’une virgule.
    L’explicative qui suit la principale est souvent séparée de l’antécédent par une virgule.
    Toutes ces personnes, qui ont 65 ans ou plus, n’ont payé que 2 $ pour visiter le musée.
    J’ai parlé à sa mère, qui est d’une gentillesse exceptionnelle.

    le relatif sujet qui
    · Qui remplace un nom de personne ou de chose.
    Qui ne s’élide jamais.
    Qui correspond aux mots anglais who, which, that.
    Le mécanicien qui a réparé mon auto est compétent.
    La maison qui est à vendre est rouge.

    · Dans les proverbes et les phrases imitant les proverbes, l’antécédent celui est généralement sous-entendu :
    Qui a bu boira.
    Once a thief always a thief.
    Qui se ressemble s’assemble.

    Birds of a feather flock together.

    le relatif COD que
    · Que remplace un nom de personne ou de chose.
    Que s’élide et devient qu’ devant une voyelle ou un h muet.
    Que correspond aux mots anglais whom, which, that, what.
    Le mécanicien que je trouve le plus compétent est Paul.
    Le mécanicien qu’il trouve le plus compétent est Paul.
    La maison que mon père a achetée est rouge.

    · Que peut être précédé du pronom démonstratif ce.
    (En anglais, on utilise seulement what sans antécédent.)
    Pourriez-vous répéter ce que vous venez de dire.

    Could you repeat what you’ve just said.

    le relatif dont
    (objet de la préposition de)
    · Dont remplace un nom de personne ou de chose.
    Dont correspond aux mots anglais whose, of whom, of which.
    Dont peut être complément d’un verbe, d’un nom (sujet, attribut ou objet direct) ou d’un adjectif.
    L’auto dont il rêve coûte très cher.
    il rêve de l’auto
    L’enfant dont le père est mort vient de Montréal.
    le père de l’enfant est mort
    L’enfant dont Jacques est le père est blond.
    Jacques est le père de l’enfant
    L’enfant dont vous voyez là-bas le père habite maintenant avec sa mère.
    vous voyez le père de l’enfant
    La fille dont il est amoureux est très jolie.

    il est amoureux de la fille

    · Un nom complément d’un autre nom précédé d’une préposition ne peut pas être remplacé par dont.
    L’enfant au père duquel j’ai téléphoné est l’ami de mon fils.
    et non dont j’ai téléphoné au père
    L’île au centre de laquelle nous nous trouvions n’était pas habitée.

    et non dont nous nous trouvions au centre

    le relatif lequel
    (objet d’une préposition autre que de)
    · Lequel remplace un nom de personne ou de chose.
    Lequel est précédé d’une préposition telle que à l’extérieur de, à l’intérieur de, à propos de, au milieu de, au sujet de, au-dessous de, au-dessus de, avec, autour de, chez, dans, d’après, en face de, entre, par, parmi, pour, près de, sans, selon, etc.
    Lequel correspond aux mots anglais which or whom.
    Te souviens-tu du nom de la ville près de laquelle nous nous sommes arrêtés ?

    · Si l’antécédent est un nom de personne, qui peut remplacer lequel :
    Te souviens-tu du nom du garçon avec lequel (ou : qui) nous sommes allés à Montréal ?

    · Cependant, qui ne peut pas être précédé de la préposition parmi :
    Cette usine compte une centaine d’employés parmi lesquels il y a de nombreux immigrants. (et non parmi qui)

    le relatif lequel employé comme sujet
    Lequel peut s’employer comme sujet, surtout si l’accord évite l’ambiguïté sur l’antécédent.
    On rencontre aussi lequel comme sujet dans la langue littéraire ainsi que dans la langue administrative.

    J’ai parlé à la nouvelle amie de mon frère, laquelle étudie en vue de devenir comptable.

    Le juge a interrogé ce matin deux témoins, lesquels déclarent avoir entendu trois coups de feu.

    le relatif quoi
    · Quoi peut avoir comme antécédent des mots de sens vague comme ce, rien, quelque chose :
    Pourriez-vous préciser ce à quoi vous faites allusion.
    Je n’ai rien sur quoi je pourrais appuyer cette affirmation.
    J’ai trouvé quelque chose à propos de quoi je pourrais parler dans mon exposé.

    · Quoi peut avoir comme antécédent un mot déterminé auquel on veut conférer une certaine indétermination :
    Il ne s’intéresse qu’à l’économie, à quoi il tente de tout réduire.

    (chose à laquelle)

    · Quoi peut ne pas avoir comme antécédent un mot précis et se rapporter à une idée contenue dans une proposition antérieure :
    Je veux vous voir au travail demain matin à neuf heures, faute de quoi je serai dans l’obligation de prendre des mesures disciplinaires.

    · Quoi peut être suivi d’un infinitif après des verbes comme avoir, chercher, trouver ou les expressions voici, voilà et il y a :
    Avez-vous de quoi payer ?
    Il n’y a pas de quoi fouetter un chat.
    It’s nothing to make a fuss about.
    Le pauvre homme cherchait de quoi manger.
    Voilà de quoi nous faire tous réfléchir !
    Il y a de quoi s’inquiéter, croyez-moi !

    le relatif où
    · L’antécédent de où est ordinairement un nom de lieu :
    Dans le pays où je suis né, il n’y a jamais de neige.

    · Où peut être précédé des prépositions de, par et jusque :
    d’où, par où, jusqu’où :
    Avez-vous déjà visité le petit village d’où je viens ?
    As-tu des photos des villes par où tu es passé ?
    Allez jusqu’où vous voulez. (as far as)

    · L’antécédent de où peut être aussi un adverbe tel que ici, là, là-bas, partout :
    Restez là où vous êtes !
    Partout où vous irez, ces conseils vous seront utiles.

    · Où peut être précédé d’un nom exprimant le temps tel que le jour, l’année, le soir, la nuit.
    Dans la langue parlée, ce où est souvent remplacé par un que :
    Le jour où elle est née, il faisait très froid.

    the day [when] she was born

    le relatif indéfini quiconque
    Quiconque signifie en anglais whoever, anyone who.
    Demandez-le à quiconque a déjà visité ce pays ?
    Quiconque désire réussir doit en prendre les moyens.

  3. Artisans de l'ombre Dit :

    Virgule et proposition relative
    Les deux phrases suivantes ont-elles le même sens?

    Les conférenciers qui sont arrivés hier soir ont pu rencontrer les étudiants.

    Les conférenciers, qui sont arrivés hier soir, ont pu rencontrer les étudiants.

    20 octobre 2003
    Réponse
    Non, les deux phrases n’ont pas le même sens.

    Dans la première phrase, on dit que, parmi tous les conférenciers, ceux qui sont arrivés la veille ont pu rencontrer les étudiants.

    Dans la deuxième, on dit que tous les conférenciers sont arrivés la veille et ont pu rencontrer les étudiants.

    À retenir
    Dans les deux phrases, nous sommes en présence d’une proposition subordonnée relative (introduite par un pronom relatif) complément de l’antécédent les conférenciers.

    Relative déterminative ou restrictive
    Dans le premier cas, la proposition relative est dite déterminative ou restrictive. Comme son nom l’indique, elle restreint le sens de l’antécédent du pronom relatif.

    En effet, ce ne sont pas tous les conférenciers qui ont pu rencontrer les étudiants, mais seulement ceux qui sont arrivés la veille.

    La relative déterminative a un caractère essentiel et ne peut donc pas être supprimée sans que la phrase perde son sens.

    Ponctuation : La proposition relative déterminative n’est généralement pas séparée de la proposition principale par une virgule (à l’écrit) ou une pause (à l’oral).

    Les conférenciers qui sont arrivés hier soir ont pu rencontrer les étudiants.

    (Parmi tous les conférenciers, ceux qui sont arrivés la veille ont pu rencontrer les étudiants.)

    Les étudiants qui avaient étudié sérieusement ont réussi l’examen.

    (Parmi tous les étudiants, ceux qui avaient étudié sérieusement ont réussi l’examen.)

    Relative explicative
    Dans le deuxième cas, la proposition relative est dite explicative ou non déterminative. Comme son nom l’indique, elle donne une information complémentaire au sujet de l’antécédent du pronom relatif.

    Contrairement à la relative déterminative, qui a un caractère essentiel dans l’énoncé, la relative explicative peut être supprimée sans que le sens des autres éléments de l’énoncé ne soit vraiment modifié.

    Ponctuation : La proposition relative explicative est généralement séparée de la proposition principale par une virgule (à l’écrit) ou une pause (à l’oral).

    Les conférenciers, qui sont arrivés hier soir, ont pu rencontrer les étudiants.

    (La relative introduit une information supplémentaire, mais non essentielle : tous les conférenciers sont arrivés la veille.)

    Les étudiants, qui avaient étudié sérieusement, ont réussi l’examen.

    (La relative introduit une information supplémentaire, mais non essentielle : tous les étudiants avaient étudié sérieusement.)

    Sources
    GREVISSE, Maurice (1993). Le bon usage, 13e éd. rev. et corr., éd. refond. par André Goosse, Paris/Louvain-la-Neuve, Duculot, xxxvii-1762 p.

    BOSQUART, Marc (1998). Nouvelle grammaire française, Montréal, Guérin, 561 p.

  4. Artisans de l'ombre Dit :

    La virgule

    1- devant un relatif, la virgule ne s’emploie pas si la relative ajoute à son antécédent une détermination indispensable :

    Exemples : L’affection dont il est atteint l’empêche de travailler.

    La personne qui est venue ce matin m’a dit de faire attention.

    Mais : la virgule est nécessaire si la proposition relative se détache nettement OU si l’on veut marquer que le relatif ne s’applique pas au dernier mot :

    Exemples : Les enfants, qui avaient fini les devoirs, purent sortir.
    (avec la virgule, il s’agit de tous les enfants. Sans la virgule, seuls les enfants qui avaient fini les devoirs purent sortir)

    Tous les voyageurs parlent de la fécondité de ce pays, qui est vraiment extraordinaire. (c’est la fécondité, et non le pays, qui est extraordinaire)

    Attention : la proposition relative déterminative ne se sépare pas de son antécédent par une virgule, mais si elle est assez longue, on la fait suivre de la virgule :

    Exemples : L’homme qui ne pense qu’à soi restera seul dans le malheur.

    L’homme qui ne pense qu’à soi et à ses intérêts dans la prospérité, restera seul dans le malheur.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

Diana et Thierry |
La Coquelicote |
lilicorentin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | dididoune
| Un grain de sable dans le d...
| LUNA