RSS

Mais où est donc Ornicar

6 juillet 2013

Aide mémoire

Mais où est donc Ornicar dans Aide mémoire 41ps1bk7c8l._sl160_Nathalie Kristy

ISBN : 2913588069
Éditeur : Mots & Cie (1999) Résumé :

Mais où est donc Ornicar ?
Souvenons-nous des aide-mémoire
« La culture, c’est ce qui nous reste quand on a tout oublié », disait Edouard Herriot, inspiré sans doute par Alzheimer en personne. Formule brillante mais pour le moins erronée : quand on a tout oublié, il ne reste plus rien. Point final !
Sous l’appellation quelque peu austère de « procédés mnémotechniques » se cachent mille et une astuces poétiques, cabalistiques, humoristiques et même coquines pour réactiver cette mémoire si souvent défaillante. Grâce à elles, on se souviendra longtemps encore du volume de la sphère, des conjonctions de coordination, du carré de l’hypoténuse, des nains de Blanche-Neige, des sept mercenaires et, même, des trois causes de l’impuissance chez l’homme…Paradoxe ! Ces aide-mémoire, piliers de notre culture populaire, risquent fort de tomber dans l’oubli. Consciente de ce danger, Nathalie Kristy, fidèle à l’esprit de Georges Perec, a entrepris d’en faire l’inventaire.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

11 Réponses à “Mais où est donc Ornicar”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    JE ME SOUVIENS DES MATHÉMATIQUES
    ~ De tous les théorèmes que j’ai appris au cours de ma scolarité, le seul à demeurer dans ma mémoire est celui de Pythagore. Il suffit de commencer :
    Le carré de l’hypoténuse…
    et, comme par enchantement, la suite surgit irrésistiblement :
    … Est égal, si je ne m’abuse,
    A la somme des carrés
    Des deux autres côtés.
    La poésie est le meilleur antidote à l’amnésie.

  2. Artisans de l'ombre Dit :

    MAIS OU EST DONC ORNICAR ?
    Répétée par des générations d’écoliers, la question demeure sans réponse. Ce fugueur invétéré d’Ornicar, Arlésienne de la mémoire, a disparu depuis des lustres et nul ne semble s’en soucier. Pourtant, à l’orée de ce nouveau millénaire, le sort de l’introuvable gardien des conjonctions de coordination et de ses frères en mnémotechnie devient sérieusement préoccupant.
    Combien en effet, parmi les nouvelles générations, savent que les stalactites tombent et que les stalagmites montent [.......] Qui se souvient de « Perchée sur la racine de la bruyère, la corneille boit l’eau de la fontaine molière ».
    [.......]
    Au mieux, ces citations éveillent chez les plus anciens ou les plus curieux d’entre nous de nostalgiques réminiscences. Souvenir d’un temps révolu où le savoir était à portée de mémoire, pour peu qu’on se laisse bercer par ces litanies incantatoires.

  3. Artisans de l'ombre Dit :

    Il ne reste plus qu’à vous souhaiter bon courage… et bonne mémoire.
    Et si les remèdes vous paraissent pires que ce mal qu’est l’oubli, plus indigestes, plus difficiles à retenir encore que les données brutes, ne vous découragez pas. Pour faire entrer un souvenir dans sa mémoire, tous les coups sont permis, y compris de le tirer par les cheveux.
    Et maintenant, à vous de jouer…

  4. Artisans de l'ombre Dit :

    Grâce à Gavroche, je me souviens des philosophes du XVIIIe siècle :
    Si je suis tombé par terre
    C’est la faute à Voltaire
    Le nez dans le ruisseau
    C’est la faute à Rousseau
    Si souvent j’en dis trop
    C’est la faute à Diderot
    Mais si je monte aux cieux
    C’est grâce à Montesquieu.

  5. Artisans de l'ombre Dit :

    Agaçants accents
    ~ Je me souviens que le chapeau de la cime est tombé dans l’abîme.
    Pour se souvenir qu’abîme porte un accent circonflexe, alors que cime n’en a pas.
    ~ Sur le même principe, je me souviens que le chapeau du boiteux est tombé dans la boîte, celui du goitreux est resté au cloître, celui du psychiatre a roulé dans l’âtre.
    ~ Toujours à propos de l’accent circonflexe, que sa forme prédispose à toutes sortes de métaphores, souvenons-nous qu’on met un chapeau sur la tête, un couvercle sur la boîte, un toit sur le château, l’hôtel ou l’hôpital ; mais celui du chalet a été emporté par l’avalanche. Et celui de l’égout a chu dans le ragoût. Le dévot quant à lui ne sort jamais couvert.
    ~ Je me souviens aussi que le pêcheur porte souvent un chapeau.
    Ce qui le distingue du pécheur, reconnaissable à son sens aigu (comme son accent) du péché.

  6. Artisans de l'ombre Dit :

    Je me souviens de ce que me disait mon moniteur d’auto-école : avant de démarrer, il faut être vif.
    C’est à dire penser à enclencher la Vitesse, à Informer que l’on démarre au moyen de son clignotant et à desserrer le Frein à main.
    ~ Je me souviens que sur le volant, je dois poser les mains à 10 h 10 (ni trop haut, ni trop bas).

  7. Artisans de l'ombre Dit :

    ~ Je me souviens qu’autrefois il ne fallait manger les huitres que pendant les mois en « r » (ceux qui comptent un r dans leur nom, soit janvier, février, mars, avril, septembre, octobre, novembre et décembre).

  8. Artisans de l'ombre Dit :

    ~ Je ne confonds plus le carpe et le tarse depuis que je me souviens que la carpe s’attrape (parfois) à la main, en tous cas jamais avec le pied !
    Le carpe ce sont les os du poignet, le tarse ceux du pied.

  9. Artisans de l'ombre Dit :

    Grâce à mes mains, je me souviens de la longueur des mois.
    De janvier à décembre, chaque mois est représenté par les bosses et les creux formés sur le poing fermé par les articulations des doigts. Les bosses correspondent aux mois de 31 jours, les creux à ceux de 30 (ou de 28 ou de 29).

  10. Artisans de l'ombre Dit :

    ~ Je me souviens aussi de quelques trucs de calcul mental, qui s’apparentent à la mnémotechnie par leur formulation… allègre :
    Pour multiplier un nombre par neuf
    Sans calculette et sans doigts
    Je le multiplie par dix
    Et je le retire du résultat.
    Pour multiplier un nombre par onze
    Pas besoin d’être un grand bonze
    Je le multiplie par dix
    Et je l’ajoute au résultat.
    Et si c’est par vingt-cinq que je le multiplie
    Je ne me fais aucun souci
    Il me suffit de le multiplier par cent
    Puis de le diviser par quatre…
    C’est pas cassant.
    Élémentaire, n’est-ce pas ?

  11. Artisans de l'ombre Dit :

    Et si nous nous souvenions un peu des aide-mémoire aussi appelés moyens ou procédés mnémotechniques ? Et en connaissons-nous seulement beaucoup ? Ce documentaire en fait donc l’inventaire, et veut nous les rappeler ou nous les faire découvrir, son auteur pensant à juste titre qu’ils risquent de tomber prochainement dans l’oubli.
    Mon avis : le titre de ce livre est accrocheur. En effet, s’il est un aide-mémoire connu de tous et qui serait probablement le seul à survivre s’ils disparaissaient dans l’oubli, il s’agit bien de celui-ci :  » Mais où est donc Ornicar ? « . Pour l’accompagner sur la couverture, un choix judicieux a été fait par l’auteure, car également bien connu encore de nos jours :  » le chapeau de la cime est tombé dans l’abîme ! « . le documentaire est divisé en dix domaines tels l’orthographe et la grammaire, les mathématiques, la mythologie et l’histoire des arts, la géographie et la géologie, les planètes et les étoiles, etc… etc… Les procédés mnémotechniques cités pour réactiver notre mémoire si souvent défaillante sont poétiques ou humoristiques. Cependant, si j’en ai découvert beaucoup au cours de ma lecture, certains m’ont semblé un peu tirés par les cheveux et on finit par s’ennuyer un tantinet. Un deuxième bémol que je dois porter à votre attention si vous désirez vous procurer cet ouvrage : dans mon exemplaire, on va jusqu’à la page 32, puis on reprend de la 32 à la 7, pour arriver à la page de titre, puis repartir de la page 33… Comme vous pouvez le constater, il y a du rififi dans mon édition « Mots Et Cie », datant de septembre 1999. Je vous conseille donc la plus grande vigilance au moment de votre acquisition.
    Public : A partir de onze – douze ans et sans autre limite d’âge.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

Diana et Thierry |
La Coquelicote |
lilicorentin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | dididoune
| Un grain de sable dans le d...
| LUNA