RSS

PARTIE I Contexte et enjeux

 

Cadre légal : définition de la remédiation

 

Le mot rattrapage évoque un retard qu’il faut supprimer. A l’inverse le soutien pédagogique accompagne l’apprentissage et s’adresse à des élèves qui n’ont pas compris  assimilé une notion ou maîtrisé une compétence du programme :

 

Texte intégral de la circulaire portant sur la mise en place de la remédiation pédagogique. « TRADUCTION ».

« Dans le cadre de la réforme du système éducatif et l’amélioration de la qualité de l’enseignement, j’ai l’honneur de porter à votre connaissance les dispositions complémentaires relatives à l’institutionnalisation des séances de remédiation pédagogique dans les différents niveaux d’enseignement dans les cycles primaire et moyen.

La remédiation pédagogique est une activité de régulation permanente des apprentissages qui a pour objectif de pallier les lacunes et les difficultés d’apprentissage relevées lors de l’observation et de l’évaluation des élèves, d’améliorer leurs apprentissages et de contribuer par conséquent à la réduction des décrochages scolaires. Les séances de remédiation pédagogique concernent les langages fondamentaux, en l’occurrence la langue arabe, la langue française et les mathématiques et sont inscrites dans l’emploi du temps hebdomadaire de la classe.

Lors de la remédiation pédagogique, l’enseignant doit recourir à des démarches de différenciation pédagogique autres que les procédés utilisés dans la gestion des situations d’enseignement/apprentissage et à des supports pédagogiques appropriés. Pour plus d’efficacité, l’enseignant doit préparer minutieusement des fiches pédagogiques auxquelles il se réfère pour mieux gérer les activités de remédiation et atteindre les objectifs visés. Ces fiches doivent être également élaborées en fonction de la nature de la difficulté rencontrée par l’élève. Le travail doit être effectué en groupes restreints ou à travers une aide personnalisée lorsque le nombre d’élèves concernés n’est pas élevé.

Le mot rattrapage évoque à l’enseignant un retard ou un échec qu’il faut corriger dans une situation bien précise. Cependant, le sens de la remédiation pédagogique dans la réforme est différent de celui du rattrapage. C’est un processus de régulations interactives et permanentes dans le cursus d’apprentissage de l’élève. Ce processus a un caractère préventif dès lors qu’il n’attend pas l’échec pour intervenir. Par conséquent, l’élève prend conscience de ses insuffisances et développe des habiletés métacognitives qui lui permettent de s’auto-évaluer et de s’auto-réguler en permanence.

 

Organisation de la remédiation pédagogique :

  1. Enseignement primaire : Les séances de la remédiation pédagogique sont intégrées dans la grille des horaires de tous les niveaux de l’enseignement primaire, à raison de 1h30 mn pour les 1re, 2e et 3e AP et 2h15 mn pour les 4e et 5e AP. Les matières concernées par la remédiation pédagogique sont la langue arabe, la langue française et les mathématiques. Les séances sont inscrites dans l’emploi du temps des élèves et doivent impérativement être programmées pendant la dernière séance de la matinée ou de l’après-midi.

Les enseignants doivent établir les listes des élèves concernés par la remédiation pédagogique et les remettre aux chefs d’établissement afin qu’ils puissent informer les parents.

  1. Enseignement moyen : La remédiation pédagogique concerne tous les niveaux de l’enseignement moyen à raison d’une heure pour chaque enseignant d’arabe, de français et de mathématiques. L’enseignant doit rassembler en une séance tous les élèves concernés par la remédiation pédagogique. Pour cela, il est indispensable de programmer 1h de remédiation pédagogique aussi bien dans l’emploi du temps de l’enseignant que de celui des élèves.

La remédiation pédagogique, composante essentielle du processus d’enseignement/apprentissage, est aussi une culture qui doit être partagée par l’ensemble des membres de la communauté éducative. Elle requiert le développement des compétences professionnelles spécifiques devant faire l’objet d’une formation et d’un accompagnement des enseignants.

 

Référence : Circulaire n° 884/MEN/SG/ du 10/09/2009

 

 

Quant à la Loi sur l’Education du 23 janvier 2008, elle oriente vers une éducation individualisée. « Il ne faudrait plus se contenter de la même éducation pour tous, mais aspirer à la meilleure éducation pour chacun  », c’est la réussite pour tous en explorant, au maximum, les possibilités de chacun avec un objectif  «Faire parvenir, d’ici à 2015, 90% d’une cohorte de la 1re année primaire en 4e année moyenne ».

Pour un tel but, l’école a pour mission de garantir à tous les élèves un enseignement de qualité en favorisant l’épanouissement intégral, harmonieux et équilibré de leur personnalité et en leur donnant la possibilité d’acquérir un bon niveau de culture générale et des connaissances théoriques et pratiques suffisantes en vue de s’insérer dans la société du savoir. (… ) Il s’agit de « doter les élèves de compétences pertinentes, solides et durables susceptibles d’être exploitées à bon escient dans des situations authentiques de communication et de résolution de problèmes et qui les rendent aptes à apprendre toute leur vie, à prendre une part active dans la vie sociale, culturelle et économique et à s’adapter aux changements.

 

En termes de changements de pratiques par les personnels de l’Éducation, ces attendus  font référence à la différenciation de la pédagogie avec une orientation dominante : développer dans les classes des démarches de remédiation.  On contribue ainsi aux objectifs de la réforme :

  • éviter les échecs scolaires lourds
  • réduire les risques de déperdition
  • améliorer la qualité de l’enseignement et de la régulation du fonctionnement des établissements scolaires en suivant quatre axes :
  • refonte de la pédagogie à travers une approche par les compétences et l’installation d’un nouveau dispositif d’évaluation.
  • Perfectionnement des compétences académiques et professionnelles des personnels de l’éducation.
  • Restructuration du système éducatif (cycles et paliers)
  • Modernisation de la gestion administrative.

 

Etat des lieux

 

La réalité de la classe révèle une grande variété de situations où les élèves rencontrent des difficultés. Il y aurait nécessité de maintenir une activité permanente de régulation des apprentissages pour faire réussir au mieux chacun et éviter les décrochages scolaires.

 

Les évaluations internationales font apparaître que le degré de mobilisation de la pédagogie différenciée dans les pratiques des enseignants est un des facteurs intervenant sur les seuils de réussite des élèves.

 

Au niveau national, des résultats en français à divers examens scolaires témoignent de la nécessité de sortir de fonctionnement habituel de la classe où tous les élèves font la même chose en même temps. Comme la prise en charge des difficultés qui apparaissent est renvoyée à plus tard, cela produit dans la durée des décrochages lourds. Pour tous les enseignants une question se pose : « Comment s’y prendre pour conduire certains élèves à compenser des manques, à surmonter leurs difficultés ?». Leurs représentations sur la prise en compte des besoins des élèves en difficulté comme celles des autres personnels de l’éducation sont variées. Une enquête sur ce que des personnels de terrain entendent par remédiation, soutien, rattrapage et évaluation pédagogique illustre sur ce point la nécessité d’une stabilisation des concepts. Celles-ci sont liées aux démarches de remédiation et à la place de l’évaluation pédagogique dans la régulation permanente des apprentissages.

 

Présentation de l’enquête à propos de Remédiation pédagogique

 

Questionnaire auprès des inspecteurs à propos de la remédiation pédagogique

 

 

  1. 1.     La remédiation pédagogique se met en place dans les classes. Aujourd’hui quelle est votre définition à partir de votre expérience et des textes en vigueur ?

…………………………………………………………………………………….

  1. 2.    Quels sont les principaux textes officiels qui vous servent de référence ?

…………………………………………………………………………………….

  1. 3.    Comment sur le terrain les enseignants mettent en pratique la Remédiation ?

…………………………………………………………………………………….

  1. 4.    Quels sont les aspects qui sont maintenant réussis ?

……………………………………………………………………………………

  1. 5.    Quels sont les principaux problèmes rencontrés

……………………………………………………………………………………

  1. 6.    Quelle différences faites-vous entre :

 

Remédiation

Soutien

Rattrapage

Évaluation pédagogique

…………………

…………….

…………………

………………………….

 

 

 

 

 

 

  1. 7.    Quels sont les points communs et les différences

……………………………………………………………

 

Tableau de synthèse des réponses.

Remédiation

Soutien

Rattrapage

Évaluation pédagogique

  • Aplanir la ou les difficultés rencontrées passagères
  • un nombre d’élèves assez réduit.
  • Réguler en permanence le travail de l’apprenant.
  • Lacunes, difficultés, rectifier, séance, activité, besoin, rétablir, consolider, travailler, pédagogie différenciée, problème, apprentissage, insuffisance, réalisation
  • On fait refaire une activité en modifiant les supports et exercices ou bien on reprend l’activité mais avec une autre stratégie de gestion de la classe.
  • Remède dans le domaine de la pédagogie. Connotation médicale. S’adresse aux élèves en difficulté.
  • Séance thérapeutique qui peut cibler plusieurs domaines pour palier les insuffisances.
  • Elle fait partie du volume horaire, elle est portée dans l’emploi du temps.
  • Remédiation et soutien pédagogique ont les mêmes objectifs.
  • Dans ce cas, on travaille soit en sous-groupe, soit avec l’ensemble de la classe.
  • Moment d intégration des compétences
  • Moment de renforcement et de consolidation pour tous les apprenants en utilisant la pédagogie différenciée.
  • C’est la première étape après l’évaluation formative : c’est la première solution.
  • Opération qui vient après une évaluation critériée.
  • Le soutien a pour objectif de renforcer et de consolider les acquisitions des apprenants. Cette séance vise la performance, c’est-à-dire l’amélioration du niveau des apprenants, même quand ils sont bons.
  • Soutenir, redresser, consolider, améliorer, renforcer, rectifier, remédier, travail, séance, dispositif
  • Soutenir des apprenants en difficulté.
  • Préparer à une éventuelle évaluation sommative après la formative..
  • Ajouter un plus à un prérequis, renforcement des acquis
  • Se fait en dehors des heures de cours.
  • Remédiation et soutien pédagogique ont les mêmes objectifs
  • Dans ce cas, on travaille soit en sous groupe, soit avec l’ensemble de la classe.
  • Moment de révision des acquis nouvellement installés chez certains élèves.
  • Moment de renforcement chez certains élèves.
  • Séances de soutien en plus du volume horaire.
  • Renforcement des acquisitions des apprenants : des cours particuliers, soit en classe (à l’école) ou en dehors de l’école (à la maison).
  • C’est un dispositif qui consiste en une aide apportée à des élèves en difficulté.
  • C’est le renforcement de la remédiation : 2° solution.
    • Renforcement des acquis vises.
    • Vise les difficultés ou lacunes qu’on peut qualifier de durables : retard d’apprentissage accumulé sur une période plus ou moins longue.
    • Installer un processus qui permet de mettre les apprenants concernés au même niveau de progression que les autres.
    • Rattraper des cours (absence)
    • Retard, compenser, lacunes, remise à niveau, déficit, combler, rattraper, consolidation, séance.
    • Rattraper une notion non assimilée.
    • Traiter et combler le retard qui pourrait porter préjudice aux apprenants : sont concernés tous les élèves de la classe
    • NB : les textes réglementaires ne prévoient pas de rattrapage.
    • C’est à peu prés la même chose que la remédiation.
    • C’est une opération permettant de dire à quel niveau les objectifs pédagogiques ont été atteints par les apprenants.
    • Définir, identifier les lacunes pour pouvoir les combler, déceler des performances pour pouvoir les améliorer et les développer, soit programmer un rattrapage ou une consolidation.
    • L’évaluation est associée aux apprentissages : elle est ou  formative ou  sommative.
    • Donner l’occasion à l’apprenant de montrer ce qu’il sait, qu’il peut utiliser à bon escient ce qu’il a appris et comment il l’exploite.
    • Permettre à l’apprenant de travailler et de s’intéresser au processus et au résultat.
    • Elle peut être diagnostique : on peut repérer les problèmes rencontrés par les élèves au début de l’année, du trimestre, du mois, de la semaine ou de la séance au début d’un processus d’apprentissage. Elle peut aussi être formative et formatrice au cours de la leçon. Elle peut aussi être sommative et certificative à la fin de chaque processus d’apprentissage.
    • Doit se faire avec pertinence : c’est le fruit du travail déjà fait et c’est le moment de s’évaluer soit pour pouvoir remédier ou avancer.
    • Mesurer les capacités des apprenants à tout moment  de leur cursus et processus d’apprentissage.
    • Contrôler les progressions.


Synthèse de l’enquête à propos de la remédiation pédagogique

Le tableau ci-dessus synthétise les réponses collectées. Il apparaît qu’il y a à propos de la remédiation, du soutien et du rattrapage une diversité de représentations et d’interprétations qui peuvent prêter à confusion dans les actions de remédiation de terrain : des « actions d’aide » semblables sont désignées différemment alors qu’un même mot est utilisé pour nommer des démarches d’aide différentes. D’où la nécessité d’une stabilisation du concept de remédiation qui est au cœur de la réforme du système éducatif. Il ne s’agit pas de rigidifier un mode d’emploi et encore moins de figer la remédiation dans une séance de l’emploi du temps. Il s’agit de proposer une vision de la remédiation préservant une variété de modes d’actions possibles et qui renouvelle les pratiques d’enseignement. La quatrième colonne du tableau montre aussi des divergences sur les représentations relatives à l’évaluation pédagogique. Comme l’évaluation est l’appui incontournable de toute remédiation, il est indispensable de contribuer à une stabilisation des conceptions relatives à l’évaluation pédagogique. La mise au point de ces concepts ne relève pas seulement du domaine de la communication, mais de la formation selon le référentiel de compétences.

Il existe un profil du maître de l’École primaire (voir en annexe) qui intègre la capacité à s’adapter au changement, à exercer son autonomie pour créer une dynamique d’apprentissage, à organiser des activités en s’adaptant à la diversité des élèves par l’élaboration de plans d’action pédagogique différenciée, à analyser des difficultés individuelles les plus courantes pour y remédier. C’est là un cadre pertinent pour penser la formation des personnels à la remédiation. Dans cette perspective, ce guide se veut un outil utile et pratique.

Problématique

L’enseignement, l’apprentissage, l’évaluation et la remédiation ne sont pas à envisager en séquence comme des moments distincts mais plutôt dans leurs interactions dynamiques. Dans la mesure où les situations d’évaluation et de remédiation offrent à l’élève la possibilité de porter un regard critique (métacognitif) sur ses propres démarches et qu’elles permettent à l’enseignant d’utiliser ses observations pour favoriser la progression de l’élève, ces situations sont aussi des occasions d’apprentissage. Dans ce contexte, plusieurs questions relatives à la remédiation sont actuellement posées.

D’où la nécessité d’une stabilisation conceptuelle à mettre à la disposition des personnels administratifs et enseignants dans un guide pratique qui constitue un support pour l’enseignement, pour la formation et un document de référence de conseils dans le cadre de l’amélioration de la qualité de l’enseignement et de la lutte contre la déperdition scolaire.

La mise à la disposition de tous les personnels de l’éducation de ce guide pratique se propose de répondre à

  • La confusion des concepts qui existe chez les divers personnels de l’éducation,
  • Les mises en pratique des temps de remédiation essentiellement lors de rares séances fixées dans l’emploi du temps qui fait que la remédiation, intervient souvent tardivement,
  • Les besoins de clarification des concepts qui apparaissent chez les personnels pour mieux articuler évaluation formative et remédiation,

Le guide  doit constituer un support pour l’enseignant, mais aussi pour la formation et le conseil des enseignants avec l’ambition de contribuer à améliorer la qualité de l’enseignement et réduire ainsi la déperdition scolaire.

 

 «Comment installer une culture de la remédiation comme une activité de régulation permanente des apprentissages ?»

 

Pour assurer un enseignement/apprentissage de qualité qui permette la réussite de tous les élèves, des actions de remédiation sont mises en place. Mais cela ne va pas sans poser diverses questions :

 

  1. 1.     Quels sont les élèves concernés par la remédiation ? Tous, quelques-uns?
  2. 2.     N’y a-t-il pas un risque de stigmatisation pour des élèves se trouvant trop souvent en groupe de remédiation ?
  3. 3.     Combien de temps peut durer la prise en charge d’un élève dans un groupe de remédiation ?
  4. 4.     Est-il préférable de constituer les groupes de remédiation avec des élèves d’une même classe ou de classes différentes ?
  5. 5.     Un groupe de remédiation peut-il être confié à un enseignant autre que celui des élèves ?
  6. 6.     Comment constituer les groupes de remédiation à partir de besoins précis ? Combien d’élèves dans un groupe de remédiation ?
  7. 7.     Quand faire de la remédiation ? Quel intérêt d’en faire pendant les séances d’apprentissage? En faire après (en différé) ?
  8. 8.     Comment analyser les difficultés d’un élève ?  Comment préciser ses besoins et fixer l’objectif d’une action de remédiation ?
  9. 9.     Lorsqu’un élève manifeste de grandes difficultés, peut-on y remédier ? Quelles sont les diverses possibilités de faire de la remédiation ? Quelles démarches et stratégies mettre en œuvre pour remédier ?

10. Comment articuler l’évaluation formative et remédiation ? En quoi l’évaluation formative favorise-t-elle la remédiation ?

11. Comment adapter certains déroulements de séances (activités) pour éviter la remédiation ? Quelle articulation faire entre différenciation pédagogique et remédiation ?

12. Comment sortir du fonctionnement classique (d’une démarche méthodologique classique voire traditionnelle) où tous les élèves font la même chose en même temps ?

13. Quelles activités proposer en remédiation pour ne pas être la répétition de ce qui a déjà été fait en apprentissage ?

14. Comment s’y prendre pour évaluer l’impact de la remédiation (ce qu’en retirent les élèves en termes d’acquis et de progrès) ?

Ce guide propose des éléments de réponse aux questions soulevées ci-dessus et à d’autres interrogations relatives à la remédiation pédagogique dans le cycle primaire. Il s’adresse principalement aux enseignants et à tous les partenaires de la communauté éducative.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

GUIDE DE REMEDIATION PEDAGOGIQUE  du F.L.E.  Au Cycle primaire

 

Outil destiné aux Inspecteurs et aux Enseignants

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

Diana et Thierry |
La Coquelicote |
lilicorentin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | dididoune
| Un grain de sable dans le d...
| LUNA