RSS

La cédille

16 juillet 2014

LECTURE

La cédille

Histoire

La cédille n’est pas une lettre, mais un signe diacritique. Il s’agit, à l’origine, d’un petit z souscrit. Le nom vient du diminutif de zeda en castillan, de zeta en latin et dzêta. Le mot zedilla qui a été réformé en cedilla désignait le signe ou la lettre qui en était affectée. Son passage en français a altéré sa forme et sa prononciation, la cédille ne dérive pas de la lettre c. En tout cas, le signe est antérieur à la découverte de l’imprimerie et ce fait est notable, mais il a été adapté au français en 1531 par Tory puis réellement employé par le même Tory en 1533. Le mot n’apparaît dans les textes qu’au XVIIs.


Pourquoi la cédille ?

 

En espagnol, le c et le z ont la même prononciation devant e et i, ce sont des sifflantes sourdes. Mais devant ao et u, c garde sa valeur et il fallait indiquer esperança ou coraçón. Le petit z montrait que cdevait se lire comme un z. La Real Academia établit ensuite une réforme orthographique de 1741 à 1815 qui aboutira au remplacement de la cédille par un z : esperanzacorazón.

Le problème de la prononciation c ou s était souvent résolu en français, avant la généralisation de la cédille, par l’ajout d’un e avant les voyelles aou, comme c’est le cas pour g. On conserve la trace de ce e diacritique dans l’adjectif douceâtre (et non douçâtre).

Le français n’est pas la seule langue à employer la cédille sous le c. On la trouve en occitan, en portugais  (coração, cœur), en catalan (braç, bras) avec les mêmes valeurs qu’en français si ce n’est qu’elle figure en finale absolue pour le catalan. Elle existe aussi en turc où elle note l’affriquée « tch » (çocuk, enfant), tout comme en albanais (maçok, chat). L’alphabet latin du turc a servi de base aux alphabets latins des différentes langues turques ou persanes écrites dans les républiques de l’ex-URSS. On retrouve donc le c cédille avec cette valeur en azéri, en ouzkek, mais non en kazakh ou en tadjik.


Quand la cédille ?

 

Surtout jamais devant les voyelles eiy ! L’erreur est fréquente et l’on voit ces horreurs : içi, merçi, serviçe, lyçée.

Par contre ne la négligez pas si vous entreprenez des travaux de maçonnerie, si vous donnez leçon, si vous demandez un glaçon, si vous vous plaignez d’un pinçon, si on vous demande une rançon.

Écrivez les c cédilles majuscules comme pour les lettres minuscules. Ça ne sert à rien de tricher en choisissant Cela en tête de phrase.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

Diana et Thierry |
La Coquelicote |
lilicorentin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | dididoune
| Un grain de sable dans le d...
| LUNA