RSS

Fiche de lecture -Titre :Eléments de psychopédagogie pratique Auteur : André Ferret

31 octobre 2014

Non classé

fichier doc éléments de psychopédagogie

Titre :Eléments de psychopédagogie pratique

Auteur : André Ferret

Collection : Bourrelier , librairie Armand Colin

Date de parution 1974

N° A .E 6332

Mots clés : psychopédagogie, sociologie , expression enfantine

André Ferret tente par le biais de cet ouvrage de mettre à la disposition des enseignants une source d’éléments en psychopédagogie pour mieux connaitre leurs élèves . Fondé sur des expériences affutées par des travaux pratiques à lire « répond à de nombreuses question et lève le voile sur certaines zones d’ombre sur la vérité psychique et morale de l’enfant .

En feuilletant l’ouvrage, j’ai découvert que l’enseignement peut se doter d’un arsenal de connaissances qui vont lui permettre de fonder sa stratégie d’apprentissage sur des bases solides. Il découvre les caractères enfantins et la sociologie enfantine .

L’enfant est étudié sur tous ses aspects émotionnels, psychiques et comportementaux . De la mémoire en passant à l’intelligence , l’effort et l’intérêt .

Ferret met l’accent sur le fait qu’un instituteur doit être un observateur . L’observation n’est pas synonyme de surveillance pour juger ou punir mais un moyen pour comprendre les réactions de l’enfant (page 35) .

Dans la page 41 , il aborde le rôle des enquêtes pour saisir les points de vue et  les divergences afin de connaître au mieux l’enfant .

Puis dans les pages suivantes, l’auteur d’interpréter l’expérience et les tests afin de cerner l’aspect psychique de l’enfant . Notre auteur souligne que l’expérience psychopédagogique ne fait en somme que compléter, préciser et objectiver l’observation. Ferret juge que l’expérience traditionnelle sous formes de compositions et d’examens pour tester les connaissances et les aptitudes intellectuelles sont réalisées que pour hiérarchiser et classer les élèves.

Dans la page 53 ,un test sur la rapidité d’écriture par minute proposé pour montrer la durée d’exécution chez les enfants de 6 à 13 ans et en englobant les deux sexes . A signaler que le garçon dépasse selon Ferret les filles dans la rapidité d’écriture à 6 ans (10,35 garçons et 9,95 pour filles) mais à 13 ans ,c’est l’inverse 95,5 pour les filles et 92,1 pour les garçons .

Psychologie de l’acquisition : L’intérêt et l’effort sont abordés à partir de la page 60 . André Ferret se pose la question de l’absence du mot acquisition dans les manuels alors que la première tâche de l’instituteur, c’est de faire acquérir des connaissances à ses élèves .

Une pédagogie qui entend se fonder sur le savoir de la réalité de l’enfance doit prendre en charge des possibilités d’acquisition des élèves en tenant compte de leurs différences , âges , caractères et ainsi se soucier de leur capacité acquisitive .

L’école doit susciter l’intérêt et l’effort s’allient dans l’attention à laquelle l’instituteur fait appel dans la classe.

Dans le chapitre XI , Ferret met en exergue l’expression enfantine sous forme de mouvements , gestes et mimiques . Il commence  son sujet   par énoncer que « tout langage assure une double fonction , à la fois sociale et individuelle , parce qu’ il répond à un double besoin : un besoin de communication avec autrui ,un besoin tout subjectif d’expression ».

Il aborde ensuite les formes primitives du langage mouvements , gestes et mimiques . Il affute ses propos par l’exemple des sourds muets qui peuvent communiques et atteindre une assez grande précision dans les nuances .

Dans des passages , il évoque la maitrise de soi , le maintien , l’adresse , la coordination des mouvements et la rapidité de réaction motrice .

Après vint la parole que l’auteur désigne que c’est l’élément le plus approprié pour connaître l’enfant. Il la compare à un véritable miroir de l’âme individuelle et de l’environnement sociale .

Le bébé joue avec sa voix comme avec ses doigts , orteils . Il se réfère à Piaget et son livre « Le langage et la pensée de l’enfant ».

Ferret n’a pas occulté le rôle du dessin dans l’expression enfantine . pour lui , l’école entraîne l’élève à cinq apprentissages fondamentaux à savoir ; lire , écrire , compter , chanter et dessiner . Le dessin pour notre auteur n’est pas seulement un art d’agrément mais aussi un moyen pour expliquer et faire mieux comprendre . Le croquis peut fournir beaucoup d’informations . A l’école , le dessin est un moyen éducatif vital tant du point de vue sensoriel qu’intellectuel .

Pour l’instituteur qui se veut un psychopédagogue , le dessin peut devenir une source d’informations pour mieux comprendre et connaitre ses élèves. , leurs tendances profondes , leurs émotions , leurs précisions dans l’exécution d’une telle ou telle tâche , leurs stades d’évolution .

Le chapitre XVI est réservé à la discipline de l’imagination . Son utilité n’est plus à démontrer pour la connaissance du réel que la science fait naître à partir de l’imagination dans une réalité assez indifférente à la représentation objective des choses et des êtres . Ferret recommande d’entraîner l’imagination de l’élève à s’exercer sur des objets dont la réalité n’est pas directement perceptible et peut être atteindre d’une manière indirecte .

Pour clore son ouvrage , André Ferret évoque l’émotion dans la vie scolaire . Il montre que la vie mentale de l’élève est dictée , orientée par ses émotions , ses désirs , ses représentations et qui ne sont pas identiques à celles de l’adulte . Cette émotivité est un aspect clair de l’évolution mentale d’où certains comportements d’adolescents qui affectent l’impossibilité .

Donc l’éducateur  doit observer et interpréter tous toutes les émotions de son élève pour mieux le connaître.

La conclusion est réservée à la pédagogie expérimentale.  Il souligne que l’instituteur  doit s’interroger sur ce qu’il fait et surtout sur la manière dont fonctionne la pensée enfantine .

Pour orienter son lecteur , l’auteur a achevé son ouvrage par une table de matière et une collection de livres qui prennent en étude la vie enfantine

Rabhi Abdelkader

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

Diana et Thierry |
La Coquelicote |
lilicorentin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | dididoune
| Un grain de sable dans le d...
| LUNA