RSS

1) Qu’est-ce qu’un conte étiologique ?

21 février 2015

Contes

1) Qu’est-ce qu’un conte étiologique ?

Conte étiologique : récit qui explique les origines et le pourquoi des choses en y répondant d’une manière fantaisiste. Voici comment il est défini dans  » L’Ecole des lettres des collèges 1998 – 1999, n°5 :  » Les contes du pourquoi, ou récits étiologiques. À travers une narration, ces derniers offrent une explication d’un élément de la réalité : phénomène naturel  » Pourquoi la mer est-elle salée? « ), particularité d’un animal  » Pourquoi la hyène est-elle rayée? « ) ou comportement humain « Pourquoi les couples sont-ils ce qu’ils sont ?). Ce sont des textes qui racontent une histoire comme n’importe quel autre conte, mais dont la narration a une visée explicative, soulignée généralement par le titre qui pose le problème, et par la structure du récit qui se démarque du schéma habituel. Ces textes, en effet, partent toujours d’un état initial qui représente un avant – avant que se produise l’événement à l’origine de tel ou tel phénomène. Ensuite, ils racontent (en suivant la progression classique) le déroulement des faits, puis ils s’achèvent par une formule soulignant que l’explication vient d’être fournie  » C’est depuis ce temps que… » ou  » Depuis ce temps là… « ).

2) Objectifs : Faire découvrir et étudier des contes à visée explicative. Savoir écrire un récit du même type (c’est à dire conte à visée explicative) d’au moins un vingtaine de lignes, en respectant les contraintes orthographiques, syntaxiques, lexicales et de présentation. Développer et enrichir l’imaginaire des élèves.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

9 Réponses à “1) Qu’est-ce qu’un conte étiologique ?”

  1. Artisan de l'ombre Dit :

    Voilà pourquoi la méduse est une forme gélatineuse
    1) Voici la situation initiale d’un conte dont le titre pourrait être  » Voilà pourquoi la méduse est une forme gélatineuse  » :  » Autrefois la méduse était un poisson comme les autres, avec un squelette cartilagineux, des nageoires et une queue. Mais un jour, le Roi des mers chargea la méduse d’une délicate mission.  »

    2) Voici la situation finale de ce conte :  » Le roi des mers, furieux, fit rouer de coups la pauvre méduse, jusqu’à ce qu’elle fût réduite en une masse gélatineuse, informe et molle, comme elle est aujourd’hui.  »

    3)Imagine la partie qui manque de ce conte.

    La mission de la méduse était de rapporter la plus belle couronne de la mer entière. Elle chercha dans toutes les eaux et la trouva en Antarctique. Mais un jour, elle cassa la couronne. Elle se dit :  » Le roi des mers va me tuer.  » Alors elle trouva du papier doré et des bijoux et elle en fabriqua une autre. La méduse passa par l’Australie. Elle se dit :  » Le roi des mers ne va y voir que du feu.  » Quand elle fut de retour, le Roi des mers, si pressé de mettre la couronne, la cassa. Il remarqua que c’était du faux. Furieux, il fit rouer de coups la pauvre méduse jusqu’à ce qu’elle fut réduite en une masse gélatineuse, informe et molle comme elle est aujourd’hui.

    Thomas

    Sa mission était de ramener la peau d’un Rorqual bleu, énorme, gigantesque. Il se trouvait en Afrique du Sud.  » Voilà tout ce que je peux dire,  » dit le roi des mers. La méduse fonça en Afrique du Sud. Elle plongea à cent millions de mètres sous l’eau. Quand elle fut arrivée, elle ne vit pas une fleur, pas un poisson, pas un requin. Même pas de plancton ! Sauf une ombre gigantesque. Soudain le noir le plus complet, elle entendit un bruit terrifiant. C’était le rorqual bleu, énorme, gigantesque. Le rorqual dit :  » Ça fait cent millions d’années que je n’ai pas eu de visite.  » Soudain celui-ci s’endormit. La méduse l’amena au roi des mers.  » Je t’ai dit de prendre sa peau, lui dit-il.

    - J’ai pensé que vous aimeriez le rorqual, répondit-elle.

    - Tu as raison je vais le manger.

    - Mais où suis-je ? demanda soudain le rorqual.

    - Tu ne l’as pas tué ! s’exclama le roi des mers.

    - Ben vous allez m’expliquer ça et retrouver mes lunettes,  » dit le rorqual. »

    Le roi des mers furieux, fit rouer de coups la pauvre méduse jusqu’à ce qu’elle fut réduite en une masse gélatineuse, informe, molle, comme elle est aujourd’hui.

    Thomas Latiste

    Le roi des mers dit à la méduse :  » Tu vas aller me chercher un crabe pour qu’on en fasse le dîner et si tu ne me le ramènes pas il t’arrivera quelque chose de grave.  » La méduse se mit en route pour aller le chercher. Quand elle partit, elle vit son copain le calamar. Elle lui dit:  » Je dois aller chercher un crabe pour le repas de ce soir. » Elle se remit en route. Tout à coup elle vit un crabe. Mais derrière son dos il y avait un requin. Elle s’écria :  » Ne me faites pas de mal !

    - Je ne vais pas te faire de mal mais je veux juste ce crabe, dit le requin.

    - Non ! le crabe c’est pour moi « , ajouta la méduse.

    Ils firent la course jusqu’au crabe et le requin l’attrapa. La méduse fit tout ce qu’elle put pour le reprendre. Elle arriva à le reprendre, elle nagea elle nagea. Elle fonça dans un mur et POUF ! le crabe tomba et le requin le reprit aussitôt. La méduse était fichue ! Elle retourna voir le Roi des mers mais sur la route ses copains lui dirent :  » Viens jouer avec nous.  » Mais la méduse ne répondit rien car elle était déçue, elle partit. Le roi des mers la vit, elle lui dit :  » Il y a un requin qui me l’a pris.  » Le roi des mers la secoua et la tapa et c’est depuis ce jour, que la méduse est gélatineuse.

    Eugénie Grongnet

    Le roi des mers appela la méduse : « Méduse va me chercher des algues car je ne tolérerai pas de ne pas manger, alors dépêche-toi si tu ne veux pas finir dans mon estomac ! »

    La méduse s’exécuta. Elle alla lui chercher des algues. Elle pensa à demander son chemin aux poissons pour trouver ces plantes aquatiques.

    Sur la route du retour elle vit des escargots mourir de faim, alors elle leur donna plein d’algues pour qu’ils mangent à leur faim. Ils la remercièrent de bon cœur.

    Mais quand elle arriva, elle oublia qu’elle avait donné beaucoup trop d’algues. Alors elle fut rouée de coups quand elle arriva auprès du roi avec si peu d’algues.

    Alexis Ramos

  2. Artisan de l'ombre Dit :

    Pourquoi l’éléphant a une trompe
    Dans les temps très anciens, quand le monde n’était pas tout à fait fini, l’éléphant vivait dans la savane avec pleins d’autres éléphants. Il n’avait pas de trompe : il avait un nez comme les humains. Il était donc obligé de s’abaisser pour boire.

    Un jour, un éléphant en eut assez de s’abaisser pour boire parce qu’il avait du mal au dos, mal au cou et aux genoux. Il alla voir le roi de la savane, un vieux lion, et lui expliqua son problème. Sa majesté lui dit :  » J’ai trouvé une solution : je vais vous tirer le nez ! Ah ! Ah !Ah ! Mais non ! Je ne peux pas faire apparaître un long nez comme ça ! Il faut aller voir un magicien. » L’éléphant, déçu, repartit. Il rencontra en chemin des humains qui lui proposèrent de lui brûler le nez afin qu’il s’allonge. Il accepta. Son nez gonfla, gonfla… Ça lui fit mal et au bout de quelques jours son nez était redevenu normal mais avec des cicatrices. En chemin, il rencontra une sorcière qui lui jeta un sort : son nez devint encore plus petit. Malheureux, le pauvre animal rentra chez lui et regarda, pour se détendre, un film qui s’appelait Pinocchio. Le lendemain, il se rappela du film qu’il avait vu la veille. Alors il décida de mentir pour avoir un très long nez et cela marcha.

    Et c’est depuis ce jour que les éléphants ont une trompe.

    Conte écrit collectivement.

    Pourquoi l’éléphant a-t-il de grandes oreilles
    Autrefois, il y a de cela très longtemps quand le monde étatit encore jeune l’éléphant d’Afrique avait des petites oreilles. Un jour, un éléphant tomba dans un trou et il appela au secours. Des petits enfants vinrent l’aider. Ils le tirèrent par l’oreille et l’oreille s’agrandit. Un autre jour, l’éléphant se coinça l’autre oreille dans un tronc d’arbre et elle s’agrandit également.

    Et c’est depuis ce temps là que l’éléphant d’Afrique a de grandes oreilles.

  3. Artisan de l'ombre Dit :

    Pourquoi les grenouilles sont vertes
    Dans les temps très anciens, au bord de la mare les grenouilles étaient blanches. Un jour, des canards passèrent et se moquèrent des grenouilles en leur disant : « Vous êtes blanches comme des cachets d’aspirine. » Alors une grenouille très intelligente leur dit : « De quelle couleur vous voulez être ? » Elles réfléchirent en regardant les nénuphars. Et tout à coup, une grenouille dit :  » Verte ». Alors la grenouille plus maligne que les autres dit :  » Nous n’avons qu’à peut-être sauter sur les nénuphars pour qu’ils déteignent. » Alors toutes les autres grenouilles sautèrent dessus. Et tout à coup, les nénuphars déteignirent et elles sont devenues toutes vertes. Depuis ce jour les grenouilles sont devenues vertes.

    Julien Dolé

  4. Artisan de l'ombre Dit :

    Voilà pourquoi le guépard a des taches noires
    Quand le monde était encore jeune et que les choses étaient autres, le guépard mangeait tous les animaux qu’il voyait s’approcher de lui. Mais un jour ceux-ci en eurent assez qu’il mange tous les animaux qu’il voyait.  » J’ai une idée, dit le singe, il y a des hommes qui se sont installés, on pourrait aller voir s’ils ont de la peinture pour lui faire des tâches sur son corps. Le guépard arriva à toute vitesse, les singes jetèrent la peinture sur le guépard et le recouvrirent de peinture noire. Il dit :  » Regardez dans quel état je suis ! vous me le paierez cher.  » Depuis ce jour le guépard se cache dans les hautes herbes. Et si, par mégarde, un singe s’approche des champs, il l’attrape, et sans merci le dévore.

    Valentin

  5. Artisan de l'ombre Dit :

    Voilà pourquoi le tigre a des rayures
    Autrefois, il y a de cela très longtemps, quand le monde était encore jeune, le premier tigre n’avait pas de rayures. Il habitait dans la jungle. Il était avec son groupe et était orangé. Un jour, il rencontra un oiseau peintre. L’oiseau était maladroit et lui renversa de la peinture noire. Le tigre était devenu noir. Il eut une idée et alla dans le lac où tout le monde buvait. Il se roula dans le lac et quand il remonta à la surface l’eau dégoulinait sur son corps et la peinture resta en lui laissant des bandes noires et orangées. C’est depuis ce temps-là ‘que le tigre a des rayures.

    Alexis Godet

    Quand le monde était encore jeune les tigres étaient tout jaunes. Ils vivaient dans la ville et aimaient bien tous les humains : ils jouaient avec eux. Un jour, une personne a assassiné un tigre et tous les humains se mirent à attaquer surtout les tigres. Ces derniers étaient moins forts, alors ils décidèrent de se venger. De l’autre côté, tout le monde cherchait comment se débarrasser des tigres. Les animaux arrivèrent pour attaquer les personnes. Les gens avaient une idée : c’était de jeter de la peinture noire sur eux. Ils le firent, alors les tigres eurent plein de rayures sur eux. Depuis ce jour les tigres ont des rayures noires et se cachent dans les hautes herbes.

    Justine Combot

    Quand le monde était encore jeune, les tigres étaient comme les lionnes. Mais les tigres allaient dans des cirques pour jouer et pour que les gens les regardent. Les gens n’arrêtaient pas de les voir tous les soirs. Un jour un tigre de la bande se dit :  » j’en ai assez qu’on ait le même maquillage chaque soir. J’aimerais bien en avoir un autre. Il faut que je demande au chef.  » Il alla le voir. Il lui dit :  » Est-ce qu’on peut avoir un autre maquillage ?

    - Non je ne peux pas le faire.

    - S’il vous plaît ?

    - Non au revoir.  »

    Quand la soirée commença, les tigres se préparèrent. Il n’y avait plus du tout de maquillage. Alors ils le dirent au garçon qui les entraînait et lui demandèrent :  » Qu’est-ce qu’on fait ?

    - Je ne sais pas ! répondit-il. Ah oui ! j’ai une idée : il faut mettre de la peinture.

    - Oui d’accord.  » Alors les animaux mirent plein de peinture sur eux et ils entrèrent en scène avec de la peinture noire. Ils dansèrent et jouèrent. Après ils s’en allèrent pour se démaquiller. Tous les tigres frottèrent mais n’arrivèrent pas à l’enlever. C’est depuis ce jour que les tigres ont des rayures.

    Camille

  6. Artisan de l'ombre Dit :

    Voilà pourquoi la girafe a un long cou
    Quand le monde était encore jeune la girafe avait un petit cou. Elle ne pouvait pas manger de feuilles sauf quand elles tombaient par terre. Un jour tout le monde se moqua d’elle. Elle en eut assez donc elle décida d’aller voir un magicien. Il ne put rien faire, elle repartit triste. Le lendemain elle décida d’aller voir une sorcière, elle lui fit une potion magique. La girafe attendit le lendemain. Quand elle se réveilla ça n’avait pas marché, elle était très triste. Elle alla voir dans un zoo. Le gardien lui dit :  » Viens me voir je vais essayer de faire quelque chose.  » Elle alla le voir. Il lui dit :  » J’ai une idée. Je vais te faire un tour de magie pfft. Attends demain ça va peut-être marcher.  » Elle attendit le lendemain. Tout à coup elle se réveilla en sursaut, le gardien du zoo avait gagné, la girafe était très heureuse. Depuis ce jour les girafes ont un long cou.

    Brenda

    Quand le monde était encore jeune. La girafe avait un cou comme les autres animaux. Un jour une girafe en eut assez : elle avait mal au dos et aux genoux. Elle ne pouvait presque pas boire ; elle avait des longue jambes. Alors elle se rappela d’un vieil ami l’éléphant qui lui avait aussi un problème mais pas le même qu’elle. Lui, c’était le nez. Il avait un petit nez. Après il regardait un film qui s’appelait Pinocchio. Mais lui c’était pour allonger son nez et elle, c’était pour le cou. La girafe décida de se mettre des légos dans son cou. Elle s’ouvrit le cou et alla chercher des légos à Jouet Club. Elle les mit. Elle se promenait et ça tenait. Elle alla jusqu’à la tribu des éléphants, ça tenait toujours. Ils ont joué à s’attraper et elle avait oublié de recoudre son cou. Alors ça bougeait de plus en plus et les légos sont tombés par terre. Il n’y en avait plus un. Elle retourna avec toutes les girafes. C’était la seule mal en point parce qu’elle n’avait pas réussi. Elle alla à l’école, la mort dans l’âme. Elle décida d’aller voir l’empereur Kuzko. Il lui dit :  » Bonjour je m’appelle Léo, mon frère Léon et ma sœur Léa. Je suis Kuzko le magicien.  »  » Je connais votre nom. Merci ! » dit elle. La girafe repartit et rentra chez elle et elle a fait un rêve du soir jusqu’au matin. Elle faisait ce rêve : c’était d’avoir un grand cou… et elle se cogna. Elle se réveilla et elle avait un grand cou. C’est depuis ce jour que la girafe a un long cou.

    Gabriel

    Quand le monde était encore jeune les girafes avaient un petit cou comme les humains. Un jour une girafe dit :  » Moi, j’en ai assez d’avoir un petit cou.

    - C’est vrai, elle a raison, on a du mal à boire on a un trop petit cou et de trop longues jambes, dit une autre girafe.

    - Oui vous avez raison, on ne peut jamais boire et jamais manger correctement, ajouta une autre. Et comme on est grande ça fait mal ou cou et aussi aux genoux.  »

    Donc l’une d’elle alla voir le roi de la savane, un vieux lion. Il lui dit: » Bonjour ma petite girafe. Comment vas-tu ?

    - Très bien ! répondit-elle, et toi ?

    - Bah moi, toujours avec ma petite couronne et ça va bien.

    - Parce que j’ai un petit truc à te demander.

    - Vas-y, dis-le moi.

    -Bah en fait j’ai un trop petit cou pour boire.

    - Je ne peux rien faire pour toi. Alors il faut que tu ailles voir le magicien.

    - D’accord.  »

    Elle alla le voir. Elle lui dit :  » Bonjour ! tu peux me rendre un service s’il te plaît ?

    - Oui, dis le moi.

    - Tu peux me rendre un grand cou ?

    - Oui ! Acadabra !  »

    Et voilà qu’elle se retrouva avec un grand cou. Donc elle alla voir le roi de la savane et lui dit :  » Bonjour !

    - Encore ! oui qu’est ce que tu as encore ?

    - Rien, mais je voulais te dire de me regarder : j’ai un grand cou.

    - Très bien , maintenant tu peux manger et boire mieux.

    - Oui.  »

    Et depuis ce jour-là la girafe a un grand cou.

    Laureen

  7. Artisan de l'ombre Dit :

    Voilà pourquoi la tortue a une carapace
    Quand le monde était encore jeune la tortue n’avait pas de carapace. Mais un jour la tortue en eut assez car l’hiver elle avait froid. Alors elle se dit :  » Je vais aller voir un poisson « . Elle en rencontra un et elle lui demanda :  » Est-ce que tu pourrais me trouver une carapace ?

    - Mais pourquoi faire ? lui dit-il.

    - Parce que l’hiver j’ai trop froid et j’aimerais avoir une petite carapace, répondit-elle.

    - Mais tu sais que des carapace je ne sais pas ou ça se trouve, toi tu sais ou ça se trouve ?

    - Non ! je ne sais pas, ajouta la petite tortue, mais bon ce n’est pas grave, je vais demander au crabe. Au revoir ! petit poisson.  »

    Puis elle alla chez le crabe et elle demanda au petit animal :  » Tu sais où trouver une carapace ?

    - Ben… oui ! dit le crabe.

    - Où ? demanda-t-elle.

    - Où il y en a une dans un bateau abandonné.

    - D’accord !  » dit la tortue.

    Elle partit chercher la carapace dans le bateau abandonné. Elle arriva au navire et elle trouva une carapace. Puis elle se la mit sur son dos. C’est depuis ce jour que la tortue a une carapace sur son dos.

    Angélina

  8. Artisan de l'ombre Dit :

    Voilà pourquoi le bernard-l’ermite prend la coquille des autres
    Dans les temps très anciens, il y a de cela très longtemps, quand le monde était encore jeune, Bernard-l’ermite ne vivait pas à l’abri d’une coquille et d’ailleurs, il n’en avait pas vraiment besoin. Il était recouvert de la tête au pied d’une énorme carapace et possédait deux gigantesques pinces qui faisaient de lui le seigneur des rochers, le roi des crustacés ; les mers et les océans étaient son royaume. Or, un jour, alors qu’il était en train de poursuivre son repas du soir, un cachalot affamé voulut connaître le goût du Bernard-l’ermite. Il s’enfuit et lutta mais finalement perdit une de ses pinces dans la bataille. Blessé, il se réfugia dans le trou d’un rocher. Terrorisé, il resta à l’abri pendant des semaines, se nourrissant de ce qu’il pouvait trouver à l’intérieur de sa cachette. Peu à peu, la pince repoussa.  » Mon dieu ! Mon dieu ! Que m’arrive-t-il ?  » s’interrogea-t-il, car depuis des jours, elle restait minuscule. Aussitôt, il essaya de sortir. Il poussa, poussa… impossible ! Il poussa, poussa, poussa encore et poussa tellement qu’une partie de la carapace céda. Bernard se mit à pleurer comme une madeleine ; il fallait trouver une solution. Que faire ? Où aller ? Affaibli, diminué, il était à la merci du plus petit des prédateurs. Il se mit à vivre de rocher en rocher, de fissure en fissure. Un jour, attaqué par une araignée de mer, il eut juste le temps de se réfugier dans une coquille, laissée là par un bulot. Elle était là la solution ! Une coquille qui lui servirait de protection et qu’il pourrait emmener n’importe où avec lui ! Tel un ermite dans sa caverne, protégé par sa coquille et son unique grosse pince qui en barrait l’entrée, Bernard poursuivit son existence. Et c’est pourquoi, depuis ce jour, le bernard-l’ermite prend la coquille des autres.

    Classe de M. Bainey (CM1) avec la participation de M. Michel.

    Quand le monde était encore jeune et que les choses étaient autres, le bernard-l’ermite n’avait pas de carapace. Il vivait sans soucis sur les plages d’Ushuaia. Il adorait se faire bronzer au soleil, passait ses journées à ne rien faire. Son seul travail était d’aller chercher à manger dans la mer toute proche. Rien ne le dérangeait. S’il lui manquait quelque chose, il allait le voler. Quelque chose lui manquait cependant : il n’avait pas d’amis, pas de famille et se sentait un peu seul. Mais le pire allait arriver : petit à petit, le climat se refroidit, il gelait même souvent sur la plage. Il ne sortait plus, il tremblait, il s’amaigrissait. La neige tombait tous les jours. Alors, il décida de se mettre à la recherche d’une maison fixe. Il lui sembla trouver cette habitation qui devait être idéale : belle vue sur la mer, le toit en algues, les murs en galets et même les robinets en or. Mais très vite, ses voisins l’énervaient et une femme lui manquait. Il décida de partir en voyage mais comment faire sans carapace ? Maintenant, voler le dérangeait mais, à cause du froid, il déroba une coquille de bigorneau pour partir. Il découvrait tous les pays du monde à la recherche d’une femme. Cette vie lui plaisait : la promenade, les rencontres, grignoter des sandwichs… Mais, très vite, il grossissait. Même les plus grosses coquilles de bigorneaux ne lui allaient plus. Comme cette vie de gourmandise, de fête et de voyages lui plaisait, ce nomade décida de changer de coquillages mais de ne rien changer à son mode de vie. Et voilà pourquoi, depuis ce jour, le bernard-l’ermite prend la coquille des autres.

    Classe de M. Havard (CM1) avec la participation de M. Michel.

  9. Artisan de l'ombre Dit :

    Pourquoi la Terre est-elle ronde
    Autrefois un gigantesque monstre vivait au centre de la planète pyramidale qui s’appelait la Terre. Il s’asseya sur un cactus et se mit à sauter dans tous les sens à gauche à droite, en haut en bas. Partout, il eut si mal mais si mal… Cela dura des années. Un astronaute qui s’était posé sur cette planète l’entendit crier. Il lui enleva les épines de cactus et depuis ce temps la Terre est ronde.

    Emeric

    Autrefois un ballon gonflable flottait dans l’espace. Un coup de vent passa. D’un seul coup il devint énorme comme une planète. Il flotta dans l’espace pendant des millions d’années : la terre, les roches, les glaces, la poussière, les météorites s’accumulèrent sur le ballon planète : et on l’appela la Terre.

    Morgan

    Autrefois alors que la terre était pyramidale, un énorme ogre terrifiant habitait dans l’espace. Il vit un gigantesque tronc d’arbre et il se mit à gonfler la terre en se servant de l’arbre comme d’une paille. Une partie de la terre n’était pas gonfler. Alors Il mit un grand coup de pied et elle partit très loin dans l’univers. Elle était devenue ronde.

    Sunny

    Autrefois, il y avait un trou dans la planète et dans ce trou il y avait un monstre très gentil qui vivait avec dix petits enfants. Ils se mirent à sauter dans tous les sens. En ce temps là, la planète était plate. A la fin, la planète s’abîma et devint ronde. On l’appela la Terre.

    Tony Maurouard

    Autrefois, en ce temps-là il y avait des dames et des enfants. Ils étaient sept cent trente et n’arrêtaient pas de sauter. Comme ils étaient terrifiants ! Il étaient fous ! Cela dura très longtemps et la Terre qui était cubique est devenue ronde.

    Alison

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

Diana et Thierry |
La Coquelicote |
lilicorentin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | dididoune
| Un grain de sable dans le d...
| LUNA